Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

XV de France : la tournée d'automne vue de Gironde

dimanche 27 novembre 2016 à 13:52 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Six Girondins ont participé aux trois tests de novembre avec les Bleus. Tour d'horizon de leurs performances sous un maillot tricolore qu'ils espèrent tous porter à nouveau lors du prochain Tournoi des Six Nations.

Julien Ledevedec et Baptiste Serin se sont retrouvés sous le maillot bleu
Julien Ledevedec et Baptiste Serin se sont retrouvés sous le maillot bleu © Maxppp - MaxPPP

Rarement, une équipe de France n'aura autant eu l'accent girondin avec trois joueurs de l'Union Bordeaux-Bègles (Jefferson Poirot, Loann Goujon, Baptiste Serin), le Bordelais du Racing 92, Maxime Machenaud, et les deux Foyens Rémi Lamérat et Julien Ledevedec. Etat des lieux.

Rémi Lamerat s'installe

Privé de coupe du monde il y a quinze mois, le centre du Castres Olympique avait été relancé par Guy Novès à l'occasion de la tournée d'été en Argentine. Titulaire lors du deuxième test victorieux (27-0) et auteur d'un essai, il a gardé la confiance du sélectionneur.

Rémi Lamerat a mis de l'huile dans les rouages de l'attaque tricolore - Maxppp
Rémi Lamerat a mis de l'huile dans les rouages de l'attaque tricolore © Maxppp - MaxPPP

Plutôt à l'aise dans une ligne de trois-quarts aux couleurs de Clermont, son nouveau club, Rémi Lamerat a débuté les trois matches de novembre, montrant beaucoup de générosité et de disponibilité. Pas d'éclair de génie mais énormément d'efforts au service du collectif à l'image d'une prestation aboutie face aux All Blacks. Son entente avec Wesley Fofana fonctionne, il a indéniablement marqué des points en vue du Tournoi.

L'interrogation Maxime Machenaud

Maxime Machenaud en action face à l'Australie - Maxppp
Maxime Machenaud en action face à l'Australie © Maxppp - MaxPPP

Numéro un aux yeux de Guy Novès qui l'avait titularisé pour les trois derniers matches du Tournoi, le demi de mêlée du Racing 92 a aussi débuté les trois rencontres de l'automne. Avec plus ou moins de réussite. Ses supporters apprécient ses qualités défensives et sa capacité à jouer au bord des rucks comme un neuvième avant. Ses détracteurs estiment qu'il ralentit les ballons d'attaque et que son jeu au pied reste approximatif. Pas aidé par les difficultés rencontrées dans les rucks par les Français face aux Australiens et aux Blacks, il a malgré tout plus tenté face aux champions du monde.

Le joker Julien Ledevedec

Lui aussi avait tiré le bénéfice de débuts réussis sous le maillot bleu en Argentine. Sa présence en touche et sa capacité à jouer debout cadrent avec le projet du sélectionneur. A son avantage face aux Samoa, l'ancien joueur de l'UBB a ensuite était placé sur le banc, Guy Novès lui préférant le Clermontois Sébastien Vahaamahina.

Julien Ledevedec, profil atypique mais utile en deuxième ligne - Maxppp
Julien Ledevedec, profil atypique mais utile en deuxième ligne © Maxppp - MaxPPP

Mais la sortie rapide de Yoann Maestri lui a offert une heure de jeu face aux champions du monde. Si son manque de puissance peut le desservir au plus haut niveau, il reste une alternative crédible au poste de deuxième ligne pour un sélectionneur qui prône un jeu de mouvement.

La promesse Baptiste Serin

Sans doute frustré du faible temps de jeu accordé face aux Samoa (14mn) puis aux Wallabies (6mn), le demi de mêlée de l'Union Bordeaux-Bègles a cette fois eu une demi heure pour s'exprimer face à la Nouvelle-Zélande.

Baptiste Serin a confirmé les promesses de son été argentin - Radio France
Baptiste Serin a confirmé les promesses de son été argentin © Radio France - Justine Hamon

Et on a vu. Sa capacité à voire et à accélérer le jeu, sa qualité technique très au dessus de la moyenne l'image de cette chistera qui a amené le essai français. Sans doute un peu "couvé" par Guy Novès, Baptiste Serin possède, à seulement 22 ans, tout le bagage d'un numéro 9 de grande envergure. Le XV de France s'en félicite, l'UBB aussi.

La tuile pour Jefferson Poirot

Lui aussi est un des jeunes talents avec qui Guy Novès veut bâtir en vue de la coupe du monde 2019. Mais les blessures font partie de l'apprentissage et le pilier de l'UBB est maintenant bien placé pour le savoir. Sa septième titularisation d'affilée a tourné court.

Touché à l'épaule, Jefferson Poirot n'aura joué que 35 minutes - Maxppp
Touché à l'épaule, Jefferson Poirot n'aura joué que 35 minutes © Maxppp - MaxPPP

Touché à l'épaule face aux Samoa, il a vu s'effondrer son rêve de défier les Australiens et les Néo-Zélandais. Arrêté entre six et huit semaines, le gaucher va se reposer et se remettre au travail. Pas de raison, s'il est rétabli, qu'on ne le retrouve pas sur la pelouse de Twickenham le 4 février pour le crunch.

Dix minutes pour Loann Goujon

Sans doute le plus frustré de nos six Girondins. Le troisième ligne, touché à la crête iliaque, n'est resté que dix minutes sur la pelouse du Stadium. Impossible donc pour lui de confirmer la tournée chez les Pumas où il avait été à son avantage. En son absence, d'autres ont pris le relais. Derrière l'inamovible Louis Picamoles, une "bataille des huit" se précise. Kevin Gourdon a fait forte impression face aux Blacks. Loann Goujon devra montrer sous le maillot de l'UBB qu'il mérite autant que Charles Ollivon ou Damien Chouly de postuler pour la suite des aventures du XV de France.

Loann Goujon espère vivre un troisième Tournoi d'affilée - Maxppp
Loann Goujon espère vivre un troisième Tournoi d'affilée © Maxppp - MaxPPP