Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Rugby

XV de France : le Stade Toulousain présente ses sélectionnés mais cache les déçus

jeudi 26 octobre 2017 à 19:32 Par Paul Ferrier, France Bleu Occitanie

Après l'annonce des listes pour les différents matchs de la tournée de novembre avec le XV de France, le Stade Toulousain a présenté en conférence de presse, ce jeudi, les joueurs appelés. Les deux pour les "vrais" test matches, les trois pour le match des Barbarians ... et c'est tout.

Déjà beaucoup de complicité entre les deux sélectionnés, Antoine Dupont et Yoann Huget
Déjà beaucoup de complicité entre les deux sélectionnés, Antoine Dupont et Yoann Huget © Radio France - Luc Brisson

Toulouse, France

Ils avaient un large sourire et étaient impatients de retrouver leurs nouveaux partenaires. Que ce soit Yoann Huget et Antoine Dupont, appelés dans la liste des 32 joueurs pour affronter les All Blacks le 11 novembre prochain, ou Thomas Ramos, Romain Ntamack et Florian Verhaeghe convoqués chez les Barbarians 2.0, qui affronteront les Maoris Néo-Zélandais à Bordeaux le 10 novembre, tous sont venus expliquer leur satisfaction d'avoir vu leur nom apparaître. Seul manquait, en fait, dans cette revue d'internationaux proposés par le Stade Toulousain, les trois joueurs convoqués par Guy Novès pour jouer le match du mardi 14 novembre. Ce match de gala qui compte pour du beurre, ce match de remplaçants.

Les déçus de l'équipe B

Le stade Toulousain a sans doute voulu protéger Yoann Maestri et Gaël Fickou, deux cadres des bleus, mis au placard, pardon en réserve, pour affronter les remplaçants Néo-Zélandais. Quant à Lucas Pointud, il doit, à l'inverse de ses deux coéquipiers, prendre cette convocation avec le sourire, comme une récompense de ses bonnes performances, plutôt que comme une sanction. On a pas pu le vérifier, il n'était pas convié.

Il ne faut pas en douter, pour Yoann Maestri et Gäel Fickou, il s'agit bien d'une sanction, d'une pique, pour tenter de faire réagir les deux internationaux. "Il y a sans doute un peu de ça", de la part du staff du XV de France reconnait Ugo Mola qui a reçu les deux joueurs en entretien après l'annonce des listes par Guy Novès. "Je en les ai pas senti plus affectés que ça", raconte le manager des rouge et noir, "Ils sont mis un peu, aussi, face à leur réalité".

"On attend plus de ces garçons là parce que ce sont des joueurs exceptionnels", Ugo Mola

Yoann Huget avait un doute

En lisant la presse avant l'annonce des 31 heureux élus, Yoann Huget a cru qu'il pourrait faire partie du coup de balai, du coup de jeune, tenté par le sélectionneur du XV de France. C'est en tout cas ce que dit l'ailier : "Elle n'appartient à personne cette équipe de France", lance le Toulousain, conscient que certains cadres ont été laissés sur le bord de la route cette fois. "Y a un petit vent de fraîcheur qui arrive dans cette équipe". L'ailier, tout comme Antoine Dupont, sont impatients de retrouver le CNR de Marcoussis dimanche soir, après le match contre la Rochelle. "On a hâte d'arriver à Marcoussis pour prendre nos repères parce qu'il y a eu beaucoup de changements".

"On est content de voir son nom sur la liste après autant de changements", Yoann Huget

Quid du retour des joueurs non utilisés ...

Ne cherchez pas à comprendre, c'est le flou total. Qui pourra rentrer ? Quand ? Visiblement, même quand on est manager du Stade Toulousain, c'est un casse tête. Cette tournée de novembre, entre ses vrais test matches et son faux du mardi. Entre des Barbarians devenus équipe de France espoir et une équipe de France rajeuni, c'est à y perdre son latin. Mais alea jacta est. Les dés sont jetées, les joueurs sont appelés. Reste a savoir quand ils seront libérés. "On va régler ça au cas par cas", annonce Ugo Mola un peu perdu. "Moi honnêtement j'ai lâché", déplore le manager des rouge et noir qui laisse les autres dire "que c'est le bordel" et préfère expliquer que "c'est complexe". C'est le moins que l'on puisse dire avec cette tournée de novembre.

Normalement, selon Thomas Ramos, lui, Romain Ntamack et Florian Verhaeghe retrouveront le Stade Toulousain au lendemain de leur match du 10 novembre avec les Barbarians. Sauf si l'un d'eux est appelé le mercredi 15 Novembre pour venir renforcer l'équipe de France. Car après le match du Mardi 14 novembre, la deuxième rencontre contre les All Blacks, Guy Novès annoncera une nouvelle liste de 31 joueurs pour affronter l'Afrique du Sud et le Japon. Cette liste devra prendre en compte les éventuels blessés lors des deux matchs contre les Blacks, mais aussi, pourquoi pas, récompenser les bonnes performances.

"Ceux de la liste élite sont à la discrétion du sélectionneur", explique Ugo Mola, qui tente de décrypter le fonctionnement de la fédération. En clair les joueurs comme Yoann Huget, Antoine Dupont, Yoann Maestri et Gaël Fickou ne devraient pas pouvoir rentrer. "Les autres sont à notre dispositions à partir du moment où ils ne sont pas dans la liste des 31". Lucas Pointud, s'il n'est pas rappelé, devrait donc rentrer à Toulouse. "En tout cas, je l'ai compris comme ça", souffle Ugo Mola qui tente de regarder tout cela avec philosophie. Ce qui le fait conclure, en parlant de manière plus générale sur le rugby français : "C'est insoluble pour le sélectionneur et, par vase communicant, insoluble pour le stade Toulousain". De là à dire que c'est le french flair ...