Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Rugby

XV de France : Fofana, Falgoux et Penaud titulaires pour finir le tournoi en Italie sur une bonne note

jeudi 14 mars 2019 à 10:51 Par Eric Le Bihan, France Bleu Pays d'Auvergne

L'équipe de France de rugby va tenter ce samedi (13h30) à Rome d'éviter de s'enfoncer davantage dans la crise. Jacques Brunel a opéré six changements dans son quinze de départ. Côté clermontois, Fofana est de retour, Falgoux est titulaire, Iturria et Lopez sur le banc. Vahaamahina au repos.

Les Clermontois Iturria et Vahaamahina impuissants face aux Irlandais
Les Clermontois Iturria et Vahaamahina impuissants face aux Irlandais © Maxppp - Lorraine O'Sullivan

Clermont-Ferrand, Puy-de-Dôme, France

En attendant le match de l'ASM face à Pau dimanche à l'heure de l'apéro (12h30), les internationaux retenus par Brunel ont eux aussi rendez-vous de bonne heure (13h30) samedi à Rome pour la dernière levée du Tournoi des Six Nations. Le sélectionneur Jacques Brunel a copieusement modifié son équipe avec six changements dans son quinze de départ. Et les Clermontois sont grandement concernés. 

La première de Falgoux

Première info, le retour de Wesley Fofana, qui s'était blessé contre le Pays-de-Galles en ouverture du Tournoi. Autre enseignement, Etienne Falgoux va connaître sa première titularisation au poste de pilier gauche. Un autre jaunard Damian Penaud va débuter sans surprise la rencontre en Italie. A noter aussi le retour de Camille Lopez sur le banc, sur lequel va s'asseoir Arthur Iturria. Enfin Sébastien Vahaamahina disparaît carrément de la feuille de match. Mis au repos, le Calédonien est pourtant considéré comme un des cadres des Bleus.

Si une victoire ce samedi chez les Italiens ne masquera pas le niveau collectif des Bleus, elle permettrait de rendre une copie moins pâle et de boucler le Tournoi des six Nations avec l'espoir de jours meilleurs. Partant du principe que l'encadrement du XV de France ne changera pas à six mois de la Coupe du Monde, il va falloir faire des miracles pour ne pas se faire hara-kiri au Japon. Il sera temps ensuite d'entamer un chantier colossal et de longue durée afin de redevenir une nation forte du rugby mondial. 

Le XV de France présente un bilan peu glorieux après les quatre premiers matches du Tournoi. Une victoire sans éclats face à l'Ecosse et trois défaites contre le Pays de Galles, l'Angleterre et l'Irlande. La dernière sortie tricolore n'a pas accouché d'une boucherie comptable (26 à 14), mais les Irlandais, bonus offensif assuré, sont passés en mode croisière en fin de rencontre. Ça ressemblait fort à une "courte" défaite  en trompe-l'œil.  Un nouveau revers en Italie noircirait encore le tableau tricolore. Jacques Brunel et de ses adjoints passeraient vraiment pour des peintres et l'édition 2019 du Tournoi aurait toute sa place au musée des horreurs.