Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

XV de France - UBB : "Ça peut être la seule fois" rappelle le néo-international Adrien Pelissié

-
Par , France Bleu Gironde

Le talonneur de l'Union Bordeaux-Bègles, qui jouait encore en Pro D2 la saison dernière, s'est félicité de sa première convocation chez les Bleus qu'il rejoindra à Marcoussis dimanche. Tout en gardant les pieds sur terre. Interview.

Avant Marcoussis, Adrien Pelissié a le regard tourné vers le stade Mayol qu'il va découvrir samedi.
Avant Marcoussis, Adrien Pelissié a le regard tourné vers le stade Mayol qu'il va découvrir samedi. © Radio France - Justine Hamon

France Bleu : Difficile de penser au match de Toulon quand on s'apprête à rejoindre Marcoussis juste après ? 

Adrien Pelissié : Oui c'est sûr que c'est dans un coin de la tête et que j'y pense forcément. Mais j'essaye de bien préparer ce match de Toulon parce que c'est très important pour moi avant d'aller à Marcoussis de faire un gros match avec l'équipe. D'abord parce que je suis sorti un peu frustré du match contre Newport. Ensuite, j'ai la chance d'être sélectionné, il faut que je sois bon ce weekend, tout simplement. 

Comment avez-vous appris votre convocation ? 

J'ai reçu un coup de fil de Jacques (Brunel) mercredi matin. 

C'est clair que tout est allé vite. Je prends ce qu'on me donne, je ne réfléchis pas trop. J'essaye de donner le meilleur à chaque fois et de rester moi-même, avec simplicité, sans me prendre la tête pour essayer d'être performant.

C'est une surprise pour vous ? 

Bien sûr ! Ca fait sept ou huit mois que je suis en Top 14, j'arrive de Pro D2. Je suis très content d'y être. Maintenant rien n'est acquis. Je vais y arriver sur la pointe des pieds, c'est la première fois que je vais à Marcoussis car je n'ai jamais fait de sélections avec les jeunes. J'ai hâte d'y être parce que je suis très fier d'être pris mais il y a énormément de travail. C'est important de bien bosser, de faire un bon match pour être prêt à basculer la semaine prochaine sur l'équipe de France.  

Cinq mois après avoir découvert le Top 14 face à Clermont, Adrien Pelissié va découvrir le XV de France.
Cinq mois après avoir découvert le Top 14 face à Clermont, Adrien Pelissié va découvrir le XV de France. © Radio France - Justine Hamon

Top 14, Barbarians puis équipe de France...Tout est allé vite ? 

C'est clair que tout est allé vite. Je prends ce qu'on me donne, je ne réfléchis pas trop. J'essaye de donner le meilleur à chaque fois et de rester moi-même, avec simplicité, sans me prendre la tête pour essayer d'être performant. Ça peut être la seule fois de ma carrière. Je vais essayer de bien me concentrer sur ce qu'on va me demander de faire. Mais d'abord il y a ce match à Toulon qui est très important pour l'équipe et le club.  

Le fait de connaître Jacques Brunel va-t-il faciliter votre adaptation ? 

Je connais la personne donc c'est plus facile. Mais je ne vais pas m'enflammer. je suis appelé, je profite du fait qu'un mec (ndlr : Camille Chat, grippé) est malade. Il faut que je reste à ma place.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess