Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

XV de France - UBB : Matthieu Jalibert fait le job en Ecosse

-
Par , France Bleu Gironde

Les Bleus se sont imposés 22-15 ce dimanche en Ecosse. Un match que l’ouvreur de l’UBB Matthieu Jalibert a disputé dans son intégralité et à l’issue duquel il a rendu une copie propre mais sans éclats.

Matthieu Jalibert attentif devant le plaquage de Virimi Vakatawa.
Matthieu Jalibert attentif devant le plaquage de Virimi Vakatawa. © Maxppp - Maxppp

Très attendu pour sa deuxième titularisation après le France-Irlande de février 2018, le demi d’ouverture a joué la sobriété. 

Dans un match cadenassé et ou la prise d'initiative risquait d’être vite punie par une bruine écossaise qui avait transformé le ballon en savonnette, il a d’abord cherché à se rassurer et à assurer. 

Pas un match pour attaquants

Impeccable sous les premières chandelles, plutôt précis dans son jeu au pied, le Girondin s’est fondu dans un collectif qui a peu à peu pris physiquement le dessus sur un adversaire courageux mais sans génie. Pas question de sortir du cadre alors que la moindre boulette aurait pu coûter cher. 

Matthieu Jalibert lors du captain run à Murrayfield.
Matthieu Jalibert lors du captain run à Murrayfield. © AFP - Andy Buchanan

Offensivement, il a créé un bon décalage pour son ailier Vincent Rattez, a réussi un drop précieux en première période et tenté une transversale sur un avantage en cours. A noter défensivement un excellent retour sur Blair Kinghorn qui s’était fait la malle. 

En l’absence du numéro un Romain NTamack, Matthieu Jalibert a montré qu’il pouvait endosser le costume. Un rôle qu’il pourrait avoir l’occasion de tenir à nouveau samedi face à l’Italie, dans une rencontre peut-être plus propice à mettre en lumière ses qualités d’attaquant. A moins que le staff décide de lancer dans le grand bain le Toulonnais Louis Carbonel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess