Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

XV de France – UBB : Yoram Moefana, un bleu chez les Bleus

-
Par , France Bleu Gironde

Le jeune centre de l’Union Bordeaux-Bègles a rejoint ce lundi Marcoussis pour préparer le match de la coupe d’automne des nations face à l’Italie. Un changement de statut qui arrive très tôt et qu’il va devoir digérer à seulement 20 ans.

Yoram Moefana a fait des débuts remarqués en Top 14.
Yoram Moefana a fait des débuts remarqués en Top 14. © Radio France - Justine Hamon

C’est même une convocation surprise pour un joueur qui a joué samedi au Stade Français son 6ème match de Top 14 et qui n’en avait disputé que six avec Colomiers en Pro D2 avant son arrivée en Gironde à l’été 2019. 

Il était bien sûr sur les radars de la fédération, et fréquentait depuis deux ans la sélection des moins de 20 ans avec qui il avait été tout proche de disputer la coupe du monde, le sélectionneur lui ayant préféré à l’époque le Montpelliérain Arthur Vincent et le Parisien Julien Delbouis.

« C’est un garçon exemplaire qui évolue match après match, entraînement après entraînement, assure le trois-quarts centre de l’UBB Jean-Baptiste Dubié. Ce genre de choses va le faire encore plus évoluer et j’espère vraiment qu’il va arriver à s’installer. Quand il est arrivé, il était tout timide. Mais quand on voit le contexte de cette équipe de France, cette reconstruction avec de jeunes joueurs talentueux, c’est une évidence de le tester. Ce n’est pas par hasard, je ne suis pas du tout surpris. »

Ses débuts fracassants en Top 14 avec quatre essais inscrits ont donc convaincu Fabien Galthié de le faire venir à Marcoussis pour une première immersion dans l’univers du XV de France. Car si Yoram Moefana fait partie des 31 joueurs retenus cette semaine, rien ne dit qu’il sera sur la feuille de match samedi face à l’Italie. 

Très vite, trop vite ?

Yoram Moefana a eu 20 ans en juillet. Son coéquipier Matthieu Jalibert venait d’en avoir 19 quand il a été appelé pour la 1ère fois. Même chose pour le Toulousain Romain Ntamack. Quant à Gaël Fickou, il avait encore 18 ans quand il a enfilé le maillot bleu. 

Ce n’est donc pas une question d’âge, ni une question de potentiel surtout pour des joueurs des lignes arrières.  Ce qui peut poser problème, c’est la manière dont un aussi jeune international en puissance va vivre et digérer ce qui lui arrive. 

Yoram Moefana en action face à Bayonne.
Yoram Moefana en action face à Bayonne. © Radio France - Justine Hamon

« C’est toujours le risque d’être sous d’être sous les feux de projecteurs, prévient l’entraîneur des arrières de l’UBB Frédéric Charrier. A nous de faire en sorte qu’il reste tranquille, qu’il continue à bien travailler et qu’il ne parte pas dans tous les sens. Maintenant, un trois quart à 20 ans est capable de jouer à haut niveau. Il faut l’accompagner pour faire en sorte qu’il continue à bien progresser. »

L’excitation, l’intérêt médiatique, le risque de surexposition d’un joueur qui est sorti d’un coup de son cocon. Des dangers potentiels dont le staff de l’UBB est averti. Un staff qui compte bien tout faire pour protéger sa pépite une fois rentrée au bercail.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess