Rugby

Yann De Fauverge (USAP) : "C'est une chance de revêtir le maillot de l'USAP"

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon mercredi 19 octobre 2016 à 16:15

Yann de Fauverge (USAP)
Yann de Fauverge (USAP) © Radio France - Zebulon Nog

A 20 ans, Yann De Fauverge a intégré le groupe pro de l'USAP, son club de coeur. Bien sûr la route est encore longue pour lui mais vendredi contre Bourgoin, il devrait enchaîner une troisième apparition de suite.Ce n'est pas rien pour lui qui est à l'USAP depuis les benjamins.

*France Bleu Roussillon : On sent que la confiance est revenue à l'USAP avant ce match contre Bourgoin...
*

Yann De Fauverge : Il y a une bonne dynamique de groupe et ce week-end on va essayer de confirmer une fois de plus. Surtout après le bon résultat à Béziers. Maintenant, à nous de confirmer en travaillant bien surtout. Bourgoin ça reste une grosse équipe malgré sa mauvaise place au classement. Les Berjalliens vont venir pour faire quelque chose à Aimé Giral. Il n'est pas question de prendre ce match à la légère, il faut gagner à tout prix pour continuer de grappiller des places au classement. Il faut qu'on prenne du plaisir aussi.

FBR : c'est toujours du plaisir de faire partie de cette équipe que vous avez intégrée il y a seulement deux matchs

YDF : Oui, à vingt ans c'est énorme d'intégrer le groupe professionnel de l'USAP, je suis né ici, c'est mon club de cœur depuis que je suis tout petit donc pour moi c'est un rêve. J'ai la chance d'évoluer avec de grands joueurs donc je suis super content. Le staff aussi m'aide et c'est du plaisir et du bonheur

FBR : Donc là, à deux jours d'un match à Aimé Giral, personnellement ça doit signifier quelque chose de fort...

YDF : Oui, quand on a la chance de pouvoir mettre le maillot de l'USAP, c'est du bonheur et du plaisir. Je ne peux que savourer et après c'est à nous, à chacun, de prouver pour rester dans le groupe le week-end suivant.

"Je dois prouver petit à petit"

FBR : Vous vous sentez comment alors dans ce groupe ?

YDF : Je me sens bien, les joueurs et le staff me mettent à l'aise. Moi j'essaye de travailler dans mon coin et de me faire discret. J'ai tout à prouver. Je suis loin encore d'être un titulaire ou quoique ce soit, je suis un jeune espoir et avant tout un joueur du centre de formation. Je dois prouver petit à petit.

FBR : Dans quels secteurs vous sentez-vous performant et dans lesquels devez-vous progresser ?

YDF : Je me sens bien en conquête, sur les lancers en touche notamment. Dans le jeu aussi. J'ai énormément de choses à travailler, les lancers y compris et en mêlée, les choses hyper importantes à mon poste et puis dans le jeu tout ce qui est qualité de déplacement, la défense. Je dois travailler au quotidien et c'est ce que je fais.

L'avis de son entraîneur Perry Freshwater

"D'abord c'est un très bon athlète. C'est un petit gabarit mais il est gaillard, il est très précis, il a une très bonne technique de lancer en touche. C'est surtout un gros bosseur, il est toujours disponible, toujours souriant. Sa rentrée contre Béziers a été bonne, il a défendu quand il fallait, il était bien placé, en mêlée c'était bien, en touche il était précis.

"C'est un gros bosseur, toujours disponible et souriant"

C'est exactement ce qu'on veut, un jeune qui monte et puis avec Yann on est sûr que l'état d'esprit est bon et qu'il va continuer de bosser. Il doit continuer d'apprendre, de jouer quinze, vingt minutes. Ce serait une faute grave de notre part si on le lâchait tout de suite même s'il a beaucoup d'envie."

Partager sur :