Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Rugby

Yannick Jauzion : "Il faut accepter une vie différente"

lundi 17 décembre 2018 à 19:43 Par Julien Balidas, France Bleu Occitanie

Retraité des terrains de rugby depuis cinq ans, Yannick Jauzion est toujours installé dans la région toulousaine. L'ancien centre du Stade Toulousain a réussi sa reconversion, loin du rugby. Tout en gardant un œil de supporter.

Yannick Jauzion venu observer Saverdun en Fédérale 3 ce dimanche.
Yannick Jauzion venu observer Saverdun en Fédérale 3 ce dimanche. © Radio France - Julien Balidas

Occitanie, France

Yannick Jauzion a passé près de vingt ans sur les terrains de rugby avant de raccrocher en 2013. Désormais courtier en assurance et impliqué dans la production de Ginseng, il était présent du côté de Saverdun ce weekend en spectateur devant un match de Fédérale 3. 

La reconversion, une période difficile

Yannick Jauzion, ingénieur agricole diplômé a pu tourner la page rugby assez facilement : "Il faut trouver sa voie, de nouvelles motivations. C'était ma volonté, de ne pas rester dans l'encadrement rugby. Je me suis consacré pleinement au rugby pendant ma carrière. C'est beaucoup de concessions. C'est important de passer du temps avec les enfants. C'est une période peu évidente psychologiquement. Pendant notre carrière, on a besoin de donner le maximum pour être compétitif. Quand on arrête, on a ce manque de dépense physique, d’adrénaline. C'est un peu inconscient mais c'est là. Il faut accepter que c'est différent et repartir sur un autre schéma. Pour le corps c'est un changement brutal aussi." 

Le Ginseng 

Basé dans la région toulousaine, courtier en assurance et impliqué dans la production de Ginseng. Voilà la nouvelle vie de Yannick Jauzion : "On a commencé à commercialiser des compléments alimentaires à base de Ginseng depuis 2017. C'est une plante assez longue à cultiver mais il y a une forte demande en France et une production surtout en Asie. On s'en sert surtout dans la prévention plutôt que dans le curatif. C'est un secteur porteur." 

L'entreprise a maintenant cinq salariés et produit sur 13 hectares de terres : "On a des partenariats avec des agriculteurs, aussi avec l'école de Purpan où j'ai été diplômé qui nous aide dans la partie Recherche et Développement. Moi j'ai pu utiliser mon diplôme d'ingénieur agricole. Ce sera porteur à l'avenir." 

Le Stade Toulousain 

L'homme aux 73 sélections en équipe de France garde un œil sur le Stade Toulousain où il a glané trois Brennus et trois coupes d'Europe : "Il y a un début de saison intéressant. Après quelques années compliquées, le Stade a su faire monter des jeunes talentueux. Il y a une nouvelle dynamique avec la nouvelle présidence. On retrouve des sourires, des gens heureux après le match. Ils ont le potentiel pour bien faire." 

L'évolution du rugby 

En tribunes à Saverdun, les conversations tournent souvent autour du décès du jeune Nicolas Chauvin, espoir du Stade Français. Pour Yannick Jauzion, "le rugby a pris une voie qui s'est portée sur le côté dense, avec beaucoup de contact et de puissance. On a besoin d'autre chose, de plus de finesse. Peut-être avec un encadrement différent du joueur et être bien préparé psychologiquement sur un terrain. Le contact ce n'est pas donné à tout le monde. Cela génère beaucoup de valeurs mais il faut savoir s'y prendre. Il y a sûrement eu des excès. On est dans le fait de vouloir gagner à tout prix."