Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Yoann Huget après sa retraite : "la tentation sera là toute ma vie, toujours une paire de crampons à côté"

-
Par , France Bleu Occitanie

L'ailier du Stade Toulousain Yoann Huget était l'invité de la matinale de France Bleu Occitanie. Il revient sur le cinquième titre européen du Stade Toulousain mais aussi sur sa retraite.

Yoann Huget, ancien ailier du Stade Toulousain
Yoann Huget, ancien ailier du Stade Toulousain © Maxppp - ARNAUD JOURNOIS

Il n'a pas pu vivre cette victoire avec ses coéquipiers. L'aillier du Stade Toulousain Yoann Huget, dont la carrière s'est brutalement arrêtée à cause d'une rupture du tendon d'Achille en avril dernier, revient sur la finale de Champions Cup face au Stade Rochelais, sur la cinquième étoile européenne du Stade Toulousain, mais aussi sur sa frustration de ne pas avoir pu participer à cette rencontre historique.

C'est de la frustration pour vous ou la belle histoire prend le dessus ? 

Non c'est la belle histoire. Franchement, il y a plein de joueurs qui sont blessés. On est dans une très longue saison. C'est pas simple mais ça fait partie du jeu. 

Le Stade Toulousain devient le club le plus titré d'Europe. Comment vous expliquez que le stade arrive à soulever les trophées génération après génération? 

Il y a un truc qui est important en club, c'est l'identité. Quand j'ai appelé tous les anciens pour regarder le match ensemble, ils ont tous répondu présent, comme Yannick Jauzion par exemple. On arrive à le transmettre de génération en génération.

Quel regard vous portez sur la nouvelle génération? Les Matthis Lebel les Romain Ntamack, qui nous font chavirer. 

Je crois qu'ils ont juste une histoire commune, ils ont été champions du monde ensemble. Ils ont été champions de France cadet. Ils ont des qualités exceptionnelles, certes, comme beaucoup de joueurs, mais ce qui fait la différence pour aller chercher des titres, c'est de le vivre ensemble. Ils ont des liens d'amitié énormes et quand ça pique sur le terrain, on peut pas lâcher pour ces mecs là, pour ces liens d'amitié que l'on connait.

Ils peuvent faire le doublé avec le brennus? 

Ils ont bien profité déjà. Maintenant ça, on sait que c'est très dur à aller chercher, mais ils ont les qualités pour. 

Un mois après la fin précipitée de votre carrière, vous avez digéré?

Je savais que j'avais une épée de Damoclès depuis deux ans au dessus de ma tête. Voilà, je suis passé à autre chose. Je suis bien entouré, j'ai des projets. Je pense que ce sera toute ma vie. J'aurai toujours une paire de crampons à côté, mais on ne peut pas revenir sur une décision quand on a, comme ça, terminé pas comme on le souhaitait. On décide pas de la fin. Toutes les fins sont terribles.

Votre avenir c'est toujours le rugby?

Oui, mais d'une autre façon. J'ai besoin de couper déjà, justement pour digérer toutes les années de carrière où on s'est donné à 200 pourcents et j'ai eu besoin de me retrouver un peu en famille, passer mes diplômes pour être manageur général. J'aimerais voir toutes les facettes d'un club.

La volonté de transmettre aussi ?

Oui, le club de Pamiers je l'ai jamais oublié. J'ai toujours répondu présent dès que j'ai eu des sollicitations et parce que je sais que c'est un vivier important aussi pour le Stade Toulousain. Et si je peux me rendre utile je le ferai avec grand plaisir.

Yoann Huget, invité de France Bleu Occitanie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess