Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Chaux-Neuve 2018 : la Coupe du monde de combiné nordique en Franche-Comté

Chaux-Neuve 2018 : malgré la pluie, le vent et la neige, plus de 10 000 personnes présentes

dimanche 21 janvier 2018 à 19:11 Par Florian Cazzola, France Bleu Besançon et France Bleu

Les supporters présents, ce weekend, pour assister à la manche française de coupe du monde de combiné nordique ont été courageux. Le vent, la pluie et la neige : à Chaux-Neuve, ils ont eu le droit à tout. Et pourtant, plus de 10.000 personnes sont venues encourager les Français.

Plus de 10 000 personnes ont assisté à la manche de coupe du monde de combiné nordique, ce weekend, à Chaux-Neuve.
Plus de 10 000 personnes ont assisté à la manche de coupe du monde de combiné nordique, ce weekend, à Chaux-Neuve. © Radio France - Florian Cazzola

Chaux-Neuve, France

Quelques minutes après l'arrivée du relais, un des responsables de l'organisation a poussé un grand ouf de soulagement, et c'est logique. Non seulement, il va pouvoir se reposer, mais en plus, il peut se targuer d'avoir réuni plus de 10.000 personnes, ce weekend, alors que la neige, le vent ou la pluie n'ont pratiquement jamais cessé.

Reportage sur les jolis chiffres de fréquentation enregistrés à Chaux-Neuve, malgré une météo capricieuse.

Une fréquentation légèrement en baisse par rapport à 2017

La semaine précédant la manche de coupe du monde, les organisateurs espéraient réunir "au moins autant de monde que l'an dernier. 13.000 personnes, ça serait vraiment bien", s'exprimait Samuel Lopes, le coordinateur général de la coupe du monde à Chaux-Neuve.  Mais la météo capricieuse en a décidé autrement. 

Maintenue malgré les rafales de vent annoncées à la mi-journée, l'épreuve individuelle de saut a attiré moins de monde que les années précédentes. "Nettement moins même, regrette Patricia, qui ne rate jamais une année de compétition. D'habitude on peut à peine se balader autour de la raquette, là c'est beaucoup plus tranquille. Ça change." Une fréquentation en léger recul qui n'a vraiment pas empêché les supporters de donner de la voix, d'agiter leurs drapeaux et de faire sonner leurs grosses cloches à chacune des tentatives françaises. 

"On ne va pas se mentir, la météo y est pour quelque chose, analyse Christian, venu en famille de Lons-Le-Saunier. Mais moi, je n'ai pas hésité une seule seconde à venir. Ma seule crainte était que l'épreuve soit annulée. C'est peut-être ça aussi qui a démotivé les gens. Mais moi je suis là, et je reviendrai l'an prochain, quelque soit le temps." 

Les organisateurs espéraient réunir 13.000 personnes cette année, dans le Haut-Doubs. - Radio France
Les organisateurs espéraient réunir 13.000 personnes cette année, dans le Haut-Doubs. © Radio France - Florian Cazzola

Sans public, pas de coupe du monde à Chaux-Neuve

La billetterie a enregistré 4.000 ventes pour la journée de samedi, plus de 6.000, ce dimanche. Un chiffre quasiment inespéré compte tenu des aléas climatiques. Mais qui montre l'attachement des Franc-Comtois à "leur" épreuve mondiale. "Vu le temps, on s'est dit qu'il y aurait moins de monde, lâche François Braud, à l'arrivée du relais. Mais en fait, il y en avait autant. Tout le long de la piste ça hurle, c'est génial, on en prend plein la tête."

Plus que l'ambiance qu'il apporte, le public est vital pour la pérennité de la coupe du monde en France. "S'il n'y a pas de public, il faut savoir que nous n'avons pas les finances nécessaires pour organiser la compétition, détaille Patrick Guglielmetti, le président de l’Association du site nordique international, et co-président du comité d’organisation. La coupe du monde est toujours à l'équilibre, ce n'est pas une organisation bénéficiaire. On est à l'équilibre tous les ans et si le public n'est pas là, on sera déficitaire c'est une certitude.

Une prévision inconcevable pour les organisateurs. Jamais, jusqu'à présent, ils n'ont bouclé une édition dans le rouge. Il faut dire que "sans ses supporters, Chaux-Neuve ne ressemblerait plus à Chaux-Neuve", conclut, l'organisateur rassuré.