Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Sport d'hiver - ski - biathlon

Critérium de la première neige : la météo donne du fil à retordre aux organisateurs à Val d'Isère

vendredi 7 décembre 2018 à 12:27 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie

Val d'Isère accueille ce week-end le critérium de la première neige, seule étape française de coupe du monde masculine de ski alpin de l'hiver. Après la douceur des derniers jours, des cumuls de neige assez importants sont annoncés. Un casse-tête pour les organisateurs.

La face de Bellevarde fait l'objet d'une attention particulière avant la compétition à Val d'Isère
La face de Bellevarde fait l'objet d'une attention particulière avant la compétition à Val d'Isère © Radio France - Nicolas Peronnet

Val-d'Isère, France

Seule étape masculine de coupe du monde de ski alpin de l'hiver en France, Val d'Isère accueille ce week-end le critérium de la première neige. Les meilleurs techniciens de la planète ont rendez vous sur la mythique face de Bellevarde pour un géant samedi, avant un slalom dimanche. Avant même le début des épreuves, la météo donne du fil à retordre aux organisateurs. 

La neige est arrivée...mais pas au bon moment

Dans un premier temps, c'est la douceur qui a posé problème. Il n'a pas fait assez froid ces dernières semaines pour faire tourner efficacement la trentaine de canons à neige installés sur la piste. La neige artificielle ne pouvant en effet être produite qu'en dessous d'une température de -3 degrés. 

Mais, tant bien que mal, "la Face" était prête mercredi soir, de l'eau était alors injectée sous pression pour solidifier la piste et lui donner le fameux "effet patinoire" propre à la compétition, et c'est là que la neige, la vraie, s'est invitée. Une neige fraîche qu'il faut désormais enlever à la main, et qui est annoncée pour une grande partie du week-end. 

ECOUTEZ Cédric Bonnevie, directeur de la régie des pistes de Val d'Isère

"Le revêtement était bon, l'épaisseur correcte, la piste prête", regrette Cédric Bonnevie, le directeur de la régie des pistes de Val d'Isère, "mais depuis, si toute la neige qui tombe est bienvenue pour la station, elle ne l'est pas pour la piste. C'est comme si vous aviez une pelouse parfaitement tondue, tout ce qui pourrait venir dessus est en trop". 

Une centaine de personnes en renfort 

Jusqu'à l'arrivée du premier skieur samedi matin dans le portillon de départ, ce travail va mobiliser beaucoup d'énergie, jour et nuit. "Une centaine de personnes peuvent être appelées en renfort" explique Jean Bianchi, responsable du pôle compétition au service des pistes, "des moniteurs, des volontaires, des pisteurs supplémentaires, il faut retrouver une piste béton pour les concurrents". 

Et le casse tête est loin d'être terminé, des chutes de neige relativement importantes sont annoncées à Val d'Isère tout au long du week-end.