Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

JO 2018 - Tiffany Gauthier, de retour à Saint-Étienne après PyeongChang

lundi 26 février 2018 à 17:44 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

La skieuse qui a terminé meilleure française de l'épreuve de descente à PyeongChang est passée dans nos locaux de France Bleu Saint-Étienne Loire pour debriefer ses Jeux Olympiques. La Stéphanoise revient avec l'expérience d'une compétition hors-normes.

Tiffany Gauthier de retour de Corée du Sud.
Tiffany Gauthier de retour de Corée du Sud. © Radio France - Angy Louatah

Saint-Étienne, France

La skieuse Stéphanoise, basée à Tignes (Savoie), Tiffany Gauthier est rentrée à la maison après les Jeux olympiques de PyeongChang. Celle dont la famille est installée à Planfoy passe quelques jours à Saint-Étienne avant de repartir sur les pistes de la coupe du monde en Suisse le weekend. Dans nos locaux de France Bleu Saint-Étienne Loire, elle est revenue sur son expérience olympique.

Les Jeux, c'est une autre dimension

À 24 ans, elle participait pour la première fois aux Jeux olympiques. Sportive professionnelle depuis plusieurs années, désormais rompue aux compétitions mondiales, elle en a tout de même pris plein yeux : "C'est incroyable, quand tu es au départ d'une coupe du monde ou au départ de tes premiers Jeux olympiques, ton rêve de gamine, ce n'est pas du tout pareil. Tout est fois mille par rapport à ce que l'on vit tous les jours. Ce qui est délicat, c'est la pression qu'on a sur les épaules, qu'on pense pouvoir gérer mais on se le prend dans la tronche. Il y a des sportifs de partout, des médias de partout, on n'a pas l'habitude de cela sur nos coupes du monde, c'est impressionnant !"

22e du Super G, 13e de la descente, "bilan mitigé"

Sa 13e place à la descente n'est pas anodine du tout, en deux courses, Tiffany Gauthier a appris, sur la descente, elle a même été la meilleure française. Pour elle, son bilan sportif est mitigé : "je misais beaucoup sur mon résultat au super G, je n'ai pas fait le résultat que je voulais, j'ai réussi à me ressaisir sur la descente, c'est assez correct mais pas non plus extraordinaire mais c'est l'un de mes meilleurs résultats".