Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

JO 2018 - Le bilan franc-comtois après la première journée de compétition

samedi 10 février 2018 à 14:11 Par Julien Laurent, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu Besançon

Prometteur Top 15 pour Anouk Faivre-Picon (ski de fond), décevante 19e place pour Anaïs Bescond (biathlon) et élimination d'entrée pour Tifany Huot-Marchand (short-track) : c'est le bilan franc-comtois à retenir, ce samedi, après la première journée de compétition aux JO 2018 de PyeongChang.

13e du "skiathlon" féminin, la fondeuse de Pontarlier Anouk Faivre-Picon (à droite) signe sa meilleure performance olympique lors des JO 2018 de PyeongChang (Corée du Sud)
13e du "skiathlon" féminin, la fondeuse de Pontarlier Anouk Faivre-Picon (à droite) signe sa meilleure performance olympique lors des JO 2018 de PyeongChang (Corée du Sud) © Maxppp - JEON HEON-KYUN/EPA

Franche-Comté, France

Quatre Francs-Comtoises débutaient, ce samedi, leurs Jeux Olympiques d'hiver 2018 à PyeongChang (Corée du Sud). Avec un bilan plutôt mitigé.

Anouk Faivre-Picon signe la meilleure performance de sa carrière aux JO

En ski de fond, la meilleure Française du jour est la Pontissalienne Anouk Faivre-Picon. La jeune maman – qui n'a repris la compétition que cette saison après avoir accouché de son premier enfant en mars 2017 – s’est classée 13e du "15 km - skiathlon" (7,5 km en style "classique" + 7,5 km en "skating") remporté par la Suédoise Charlotte Kalla

A 32 ans, Anouk Faivre-Picon signe son meilleur résultat de l'hiver au niveau mondial et surtout aux Jeux Olympiques : lors de sa première olympiade d'hiver en 2014 à Sotchi, elle avait terminé 17e du 30 km et 38e du "skiathlon". Aurore Jean jeune maman également depuis décembre 2015 l'autre fondeuse franc-comtoise au départ, ce samedi à PyeongChang, a pris la 23e place.

Biathlon : deux tirs ratés et une frustrante 19e place pour l’ambitieuse Anaïs Bescond

Des médailles en relais (mixte et féminin) mais aussi en individuel, lors de ces JO 2018 ! La Jurassienne Anaïs Bescond – actuelle 9e du classement général de la saison de coupe du monde – ne cachait pas ses ambitions, avant la première course de biathlon au menu olympique, ce samedi. Mais à cause d’un 8/10 à la carabine, synonyme de deux tours de pénalité – soit une cinquantaine de secondes supplémentaires sur les skis de fond – la Franc-Comtoise a finalement terminé à une décevante et frustrante 19e place du Sprint – 7,5 km… 

L'ambitieuse biathlète jurassienne, Anaïs Bescond, débute les JO 2018 de PyeongChang par une décevante 19e place en Sprint (10 février) - Maxppp
L'ambitieuse biathlète jurassienne, Anaïs Bescond, débute les JO 2018 de PyeongChang par une décevante 19e place en Sprint (10 février) © Maxppp - JEON HEON-KYUN

C’est l'Allemande Laura Dahlmeier qui a décroché la médaille d’or. La deuxième Franc-Comtoise de l’équipe de France de biathlon, Célia Aymonier, n’était pas sélectionnée parmi les quatre Bleues au départ de ce Sprint féminin ; elle entrera en piste lors de l’Individuelle – 15 km, le 14 février.

Short-track : Tifany Huot-Marchand éliminée dès la première course olympique de sa jeune carrière

Spécialiste du 1.500 m, la jeune Tifany Huot-Marchand n’a pas réussi à prendre une des deux premières places qualificatives de sa série du 500 m féminin, ce samedi en short-track (patinage de vitesse). En terminant 3e, la Franc-Comtoise de 23 ans – qui participe à ses tous premiers JO – est éliminée d'entrée et ne pourra ainsi pas être au départ des quarts de finale programmés le 13 février. 

Tifany Huot-Marchand a malgré tout une semaine, désormais, pour digérer sa déception et préparer sa deuxième épreuve olympique à PyeongChang : le 1.500 m, le 17 février.