Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

JO 2018 - Les chances de médailles françaises lors des Jeux olympiques d'hiver à PyeongChang

jeudi 8 février 2018 à 3:06 - Mis à jour le jeudi 8 février 2018 à 21:49 Par Germain Arrigoni, France Bleu Besançon, France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu

Lors des JO PyeongChang qui s'ouvrent ce vendredi, 102 titres olympiques, dans 7 sports et 15 disciplines, seront distribués en Corée du Sud. Du coté tricolore, quels sont les athlètes susceptibles de monter sur un podium voire de décrocher l'or olympique ? Tour d'horizon avec francebleu.fr !

 Martin Fourcade,  Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, Alexis  Pinturault et Tessa Worley visent une médaille
Martin Fourcade, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, Alexis Pinturault et Tessa Worley visent une médaille © AFP -

Combien de médailles remporteront les 108 Français et Françaises sélectionnés aux JO de PyeongChang ? L’équipe de France Olympique vise au moins 20 médailles pour espérer faire mieux qu'à Sotchi en 2014 (15 médailles dont 4 en or). Entre stars attendues et valeurs sûres, francebleu.fr dresse une liste (non exhaustive) avant la cérémonie d’ouverture ce vendredi midi. 

Martin Fourcade, le tsar   

Le meilleur biathlète du monde à l'occasion de devenir le sportif français le plus médaillé de l'histoire de l'olympisme tricolore (été comme hiver). Avec 4 médailles (2 or et 2 argent), Martin Fourcade est déjà le plus médaillé des JO d'hiver pour les Français. Doublement sacré à Sotchi en 2014, le porte-drapeau de la délégation tricolore tentera de glaner au moins une médaille d'or pour rejoindre Jean-Claude Killy comme athlète français le plus titré aux Jeux d'hiver (3 or). 

Face à lui, Johannes Thingnes Boe. Le jeune (24 ans) Norvégien apparaît comme le digne successeur de l'école norvégienne, et sans doute le maître à venir des prochaines années dans le biathlon mondial.    

Simon Desthieux (7e du classement général de la Coupe du monde), Quentin Fillon Maillet (15e), Antonin Guigonnat (21e), Simon Fourcade (33e) et Émilien Jacquelin (37e) seront également à surveiller. Du ôté des dames, il faudra suivre Justine Braisaz (8e), Anaïs Bescond (9e), Anaïs Chevalier (24e), Celia Aymonier (25e) et Marie Dorin-Habert (26e).  Cette dernière, quintuple championne du monde, a décidé de raccrocher skis et carabine à la fin de la saison et espère se retirer sur un dernier exploit à 31 ans.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron, l'or sinon rien   

Leur début d'hiver idéal en font les favoris pour l'or. Arrivés au sommet à 19 et 20 ans, le couple français a révolutionné la danse sur glace. Champions du monde 2015 et 2016 avec des chorégraphies et des musiques innovantes et champions d'Europe cette année, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont été défiés par les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir en 2017, cédant le titre mondial, mais ont repris l'ascendant en début de saison olympique.    

En patinage de vitesse il faudra compter sur Alexis Contin. A 31 ans, le patineur malouin a une revanche à prendre, quatre ans après des JO 2014 gâchés par une maladie de la thyroïde. Il est surtout attendu en mass start, à l'avant-dernier jour de compétition : il est monté sur le podium mondial ces trois dernières années.

Pinturault et Worley, les prétendants   

En ski alpin, Alexis Pinturault, âgé de 26 ans, est l'un des plus polyvalents et compte 21 succès en Coupe du monde. Toutefois, il a jusqu'à présent été source de frustration en grands championnats (un podium en quatre Championnats du monde). Il sera favori en combiné alpin, et tentera de transformer le bronze olympique de Sotchi en un autre métal en slalom géant.   

Chez les femmes, Tessa Worley court après une première médaille olympique. Absente des précédents Jeux sur blessure, la Française âgée de 28 ans vise tout simplement l'or du slalom géant. La skieuse du Grand Bornand a des arguments à faire valoir pour au moins monter sur le podium : double championne du monde (2013/2017) et lauréate du globe de cristal de la discipline la saison dernière. De plus, elle a affiché sa forme en remportant le dernier géant d'avant les JO, à Lenzerheide (Suisse).

Sur une course, il faudra également surveiller Jean-Baptiste Grange (33 ans) et Julien Lizeroux (38 ans). Sans oublier Adrien Théaux (descente), Mathieu Faivre (géant) et Victor Muffat-Jeandet (combiné). 

Pour la première de la compétition par équipes aux Jeux, la France se présente avec l'accréditation du titre mondial de 2017 à St Moritz (Suisse). Cette fois, avec l'enjeu d'une médaille olympique, le niveau sera encore plus élevé.

Vaulier et Chapuis, rebelote en ski acrobatique ?

Trois Français vont défendre leur titre olympique acquis à Sotchi : Pierre Vaulier en snowboard cross, Kevin Rolland et Jean-Frédéric Chapuis en ski cross. 

Champion olympique à Sotchi, Pierre Vaulier le snowboarder (30 ans) de Serre-Chevalier est monté en puissance cet hiver (deux victoires avant les Jeux, toujours sur le podium des cinq dernières courses). Le champion du monde de la discipline et quintuple vainqueur de la Coupe du monde, peut conserver son titre olympique.

Médaillé de bronze en halfpipe il y a quatre ans, comme aux Championnats du monde l'hiver dernier, Kevin Rolland le skieur de La Plagne (28 ans) espère monter de nouveau sur le podium, même s'il n'a connu cette joie qu'une fois cet hiver.

Jean-Frédéric Chapuis, le skieur de Val-Thorens survole sa discipline, le skicross. A 28 ans, champion Olympique en titre et vainqueurs des trois dernières coupes du monde, il est l'un des favoris lors de ces JO. 

Dans les autres épreuves de ski freestyle, A 33 ans, Marie Martinod la spécialiste de halfpipe remisera ses skis en fin de saison et vit en Corée une des toutes dernières compétitions de sa carrière. La vice-championne olympique et vice-championne du monde en titre compte bien s'offrir une sortie par la grande porte.

Lamy-Chappuis et Manificat, un ultime coup ?  

Et s'ils brillaient une dernière fois ? Après son titre en 2010 à Vancouver, Jason Lamy-Chappuis s'aligne enn combiné nordique (saut + ski de fond). A 31 ans, le Franc-Comtois rêve d'une sortie en beauté.  

De son côté, le fondeur Maurice Manificat peut réaliser un coup. La perspective des Jeux a visiblement inspiré le vice-champion du monde du 15 km libre (2015), revenu à son meilleur niveau cette saison olympique et en tête de la Coupe du monde de distance.

Le programme complet est à retrouver ici et les résultats sur le site officiel PyeongChang2018

  - AFP
© AFP -
  - Visactu
© Visactu -
  - Visactu
© Visactu -