Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

JO 2018 - Médaille de bronze pour le relais ski de fond

dimanche 18 février 2018 à 9:23 Par Julien Morin, France Bleu Besançon, France Bleu Isère, France Bleu Lorraine Nord, France Bleu Pays de Savoie, France Bleu Sud Lorraine et France Bleu

Comme à Sotchi en 2014, le relais français s'offre une médaille de bronze en Corée en Sud. Grace à une course parfaitement maîtrisée, les Bleus surmontent la déception générée par la 5e place de Maurice Manificat sur le 15 km. Neuvième médaille pour le clan tricolore.

Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Clément Parisse et Adrien Backscheider
Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Clément Parisse et Adrien Backscheider © AFP - FRANCK FIFE

Sonnés après la déception du 15km libre, et la cinquième place décrochée par Maurice Manificat, les Bleus voulaient relever la tête et revenir des Jeux olympiques avec une médaille pour leur sport. Sur le relais, épreuve française par excellence, Jean-Marc Gaillard, Maurice Manificat, Clément Parisse et Adrien Backscheider ont "fait le job" et prendront l'avion du retour une médaille de bronze autour du cou.

Gaillard et Manificat à l'expérience en classique

Les candidats à la médaille se bousculent sur ce relais (4 x 10 km). Athlètes olympiques russes, Norvégiens, Suédois, Finlandais, Italiens, Français... autant de nations potentiellement sur la boîte ce dimanche. En style classique, Jean-Marc Gaillard lance la machine et place la France dans un deuxième groupe derrière les Russes et de surprenants Kazakhs. Maurice Manificat prend la suite, et à la mi-course, seuls les Russes résistent à l'entente France - Italie - Norvège.

Le fauve Clément Parisse rugit en skating

On passe alors aux deux derniers relayeurs en skating. Côté Français, Clément Parisse, 13e du skiathlon, s'élance et rattrape, puis dépose le troisième relayeur russe. Seul Krueger - peut-être le meilleur fondeur au monde (vainqueur du skiathlon olympique) - résiste à l'envolée de l'Évryens de naissance. Adrien Backscheider part en tête. Logiquement, le champion olympique du sprint classique Johannes Klaebo prend la tête et place le relais norvégien sur la plus haute marche du podium. Derrière, les russes de Denis Spitsov, en bronze sur le 15km libre, remontent, passent la France, qui accroche la troisième place finale, et le bronze.

Troisième médaille pour le ski de fond français aux Jeux olympiques

Les Bleus récidivent après Sotchi en 2014, c'est la troisième médaille du ski de fond français. Seul Roddy Darragon, en argent sur le sprint de Turin en 2006 a décroché une médaille en individuel. Le clan français en est donc à neuf médailles grâce à cette nouvelle breloque ramenée par les fondeurs.