Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Le cinquantenaire des Jeux olympiques de Grenoble

JO de 1968 à Grenoble : pendant deux semaines, la vie à l'heure olympique

mardi 30 janvier 2018 à 3:30 Par Antonin Kermen, Virginie Salanson et Denis Souilla, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Il y a 50 ans, en février 1968, Grenoble accueillait les Jeux olympiques. France Bleu vous propose de revivre ces 10e JO d'hiver. Et comment, pendant deux semaines, toute la ville de Grenoble et les sites des environs ont vécu au rythme de la vie olympique.

Trois des huit tours du Village Olympique de Grenoble, juste avant le Jeux Olympiques de 1968.
Trois des huit tours du Village Olympique de Grenoble, juste avant le Jeux Olympiques de 1968. - Conseil Départemental de l'Isère

Grenoble, France

Du 6 au 18 février 1968, il y a cinquante ans, Grenoble et ses environs se mobilisaient pour accueillir public et athlètes des Xe Jeux olympiques d'hiver. Les équipes sportives sont logées dans la région, réparties dans trois villages olympiques : à Autrans pour les épreuves nordiques, au Village Olympique de Grenoble pour tous les sports de glace, et dans la station de Chamrousse pour les épreuves reines : celles du ski alpin. 

Claude Terraz, responsable des épreuves nordiques à Autrans, en 1968. - Radio France
Claude Terraz, responsable des épreuves nordiques à Autrans, en 1968. © Radio France - Antonin Kermen

Trois villages olympiques... et un sauna

Les skieurs français sont rassemblés au village de Bachat-Bouloud. À Autrans, pour satisfaire les Scandinaves, un sauna a même été installé dans le village se rappelle Claude Terraz, alors responsable des épreuves nordiques : "on voyait alors les skieurs, prendre le sauna à la Finlandaise, c'est-à-dire qu'ils sortaient à poil et ils allaient se rouler dans la neige devant les yeux écarquillés de tous les Autranais qui n'avaient jamais vu un pareil spectacle !" se rappelle-t-il en riant aujourd'hui. 

Le principal Village Olympique est bien sur celui de Grenoble : huit tours et douze bâtiments en tout. Un quartier entier construit pour l'occasion, censé accueillir par la suite près de 60.000 habitants. Le hockeyeur Daniel Grando, y avait sa chambre "c'était organisé comme une petite ville, c'était vraiment tout neuf !" se souvient-il. "On avait trois restaurants et là, on les a testé tous les jours. On n'était pas au régime" s'esclaffe-t-il aujourd'hui. 

Les plans du Village Olympique de Grenoble, tels qu'il a a été construit en 1968. - Aucun(e)
Les plans du Village Olympique de Grenoble, tels qu'il a a été construit en 1968. - Ina.fr

Nous avons besoin de votre sourire dans la rue" demandait à l'époque le maire de Grenoble Hubert Dubedout

Avec les spectateurs étrangers, Grenoble doit loger plus de 10.000 personnes, selon les chiffres de l'époque. Le maire d'alors, Hubert Dubedout, exhorte alors les Grenoblois à bien se tenir "nous avons besoin de votre sourire ! C'est dans la rue, lorsque vous conduisez votre voiture, respectez le piéton qui passe. Arrêtez-vous et souriez !" leur demande-t-il avant le début des Jeux.

Le maire de Grenoble, Hubert Dubedout, appelle ses concitoyens à la courtoisie et à sourire, dans une allocution télévisée, à la veille du début des Jeux Olympiques d'hiver de 1968. - Aucun(e)
Le maire de Grenoble, Hubert Dubedout, appelle ses concitoyens à la courtoisie et à sourire, dans une allocution télévisée, à la veille du début des Jeux Olympiques d'hiver de 1968. - Ina.fr

Le rendez-vous de toutes les stars

Pour orienter avec style tout ce beau monde, le comité d'organisation recrute plus de 600 hôtesses, habillées, pour l'occasion, par le couturier Pierre Balmain. 

Les fameuses robes des hôtesses des Jeux Olympiques, dessinées par la chanteuse Sylvie Vartan et le couturier Pierre Balmain. - Maxppp
Les fameuses robes des hôtesses des Jeux Olympiques, dessinées par la chanteuse Sylvie Vartan et le couturier Pierre Balmain. © Maxppp -

Le temps des JO, Grenoble est à la mode : tête couronnées et stars du moment s'y retrouvent. L'actrice Audrey Hepbrun ou encore la chanteuse Dalida et Tino Rossi s'y bousculent. 

De g. à d., Audrey Hepburn, la Comtesse de Ribes, Jean-Claude Killy, et l'épouse de l'acteur américain, Yul Brynner. - Maxppp
De g. à d., Audrey Hepburn, la Comtesse de Ribes, Jean-Claude Killy, et l'épouse de l'acteur américain, Yul Brynner. © Maxppp - Keystone Pictures USA

Pour les Grenoblois comme Marc Robert, c'est une parenthèse animée : "j'étais jeune, pas marié donc avec les collègues, on sortait, on allait dans les boîtes de nuit. il y avait beaucoup d’endroits où aller danser. Et toutes les stars du moment sont venues : Johnny, Claude François, Sylvie Vartan... Y avait une certaine ambiance !!" se souvient-il.

La venue la plus mouvementée fu celle de Johnny. Le rockeur donne un concert, mais avant cela participe à une émission de radio. Trois cars de CRS doivent être envoyés en renfort, pour calmer un millier de jeunes pas loin de déclencher... une émeute.

L'arrivée de Johnny à Grenoble a failli créer une émeute en 1968 ! - Maxppp
L'arrivée de Johnny à Grenoble a failli créer une émeute en 1968 ! © Maxppp -

Le village olympique à Autrans

  - Aucun(e)
- © Comité international olympique
  - Aucun(e)
- © Comité international olympique
  - Aucun(e)
- © Comité international olympique

Le village olympique de Bachat-Bouloud à Chamrousse

  - Aucun(e)
- © Comité international olympique

Le village olympique de Grenoble

  - Aucun(e)
- © Comité international olympique
  - Aucun(e)
- © Comité international olympique
  - Aucun(e)
- © AMMG / © Ville de Grenoble
  - Aucun(e)
- © Conseil départemental de l'Isère
  - Aucun(e)
- © Archives départementales de l'Isère