Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon DOSSIER : Jeux olympiques d'hiver 2018 de PyeongChang

JO 2018 - Le Normand Bruno Massot patine pour l'Allemagne

mardi 13 février 2018 à 14:56 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Bruno Massot a fait ses premiers pas sur la glace à la patinoire de Caen mais c'est sous les couleurs de l'Allemagne qu'il a pu réaliser son rêve de participer à 29 ans à ses premiers Jeux Olympiques avec des ambitions de médailles. Les épreuves débutent dans la nuit de ce mardi à mercredi.

Le couple Aliona Savchenko - Bruno Massot représentera l'Allemagne
Le couple Aliona Savchenko - Bruno Massot représentera l'Allemagne © Maxppp - Frank Hoermann/SVEN SIMON

Caen, France

Les vocations sportives tiennent parfois au hasard comme l'explique Jean Marie Massot. "On est allé à la patinoire parce que c'était le Stade le plus proche pour nos enfants pour faire du sports". Avant de suivre sa sœur sur la glace, Bruno Massot avait commencé par le rugby ("Mais il tombait tout le temps, cela ne lui a pas plu.") mais c'est au service des portés et du patinage artistique qu'il a mis à profit sa force.

Sa participation aux Jeux Olympiques était un rêve. Il aura fallu traverser de nombreuses déceptions et embûches administratives pour qu'il se réalise à 29 ans.

En 2014, il manque les J.O. de Sotchi avec sa partenaire russe Daria Popova pour des problèmes de papiers. Le Caennais est alors sollicité par Aliona Savchenko, l'un des plus beaux CV du patinage, à la recherche d'un partenaire.

Le Caennais va alors concourir avec l'Ukrainienne pour l'Allemagne mais seulement au bout de 18 mois de bras de fer avec la fédération française.

Bruno Massot revient fréquemment à la patinoire de Caen et en Normandie voir sa famille - Radio France
Bruno Massot revient fréquemment à la patinoire de Caen et en Normandie voir sa famille © Radio France - Olivier Duc

"C'est vraiment l'accomplissement d'une longue carrière avec énormément d'embûches, c'est vrai, concède Bruno Massot. J'essaye de ne pas penser à tous les aspects négatifs qui sont passés. J'essaye juste de me dire qu'il y a eu des moments très difficiles mais c'est ça aussi qui m'a permis d'arriver là aujourd'hui. Je pense que ça m'a aussi rendu plus fort. C'est grâce à tout ça, grâce à toute cette histoire, toute cette carrière que je me sens prêt à réaliser mon rêve et à me battre pour gagner les Jeux."

Le 28 novembre dernier, Bruno Massot a reçu son passeport allemand, la dernière étape pour que le Normand puisse participe aux Jeux et réaliser son rêve. Sa famille a compris et soutenu sa démarche. 

"On est à une époque au rapprochement entre les pays notamment entre la France et l'Allemagne au sein de l'Europe. La symbolique sera belle, relève Jean Marie Massot. Nous sommes issus d'une famille qui a eu à souffrir du débarquement. J'ai des tantes et des petits cousins qui ont été tués au débarquement. De ce fait, c'est une réelle symbolique."

Champions d'Allemagne, vice-champions d'Europe et du Monde, le couple Bruno Massot - Aliona Savchenko a revu ses ambitions à la hausse au fur et à mesure que les Jeux Olympiques se sont rapprochés.  Loin de la patinoire de Caen de ses débuts, Bruno Massot n'a jamais été aussi proche de son rêve.