Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

Mondiaux de ski 2023 : c’est le jour J pour la candidature de Courchevel-Méribel

mercredi 16 mai 2018 à 23:39 Par Richard Vivion, France Bleu Pays de Savoie

Ce jeudi, la Fédération Internationale de Ski va trancher. Les autrichiens de Saalbach ou le ticket Courchevel-Méribel ? Le nom de l’organisateur des mondiaux de ski 2023 sera dévoilé ce jeudi, en fin d’après-midi. Sur le papier avantage à la candidature savoyarde, mais le vote devrait être serré.

Ce jeudi, la Fédération internationale de ski va trancher entre les autrichiens de Saalbach ou le ticket Courchevel-Méribel pour l'organisation des Mondiaux de 2023.
Ce jeudi, la Fédération internationale de ski va trancher entre les autrichiens de Saalbach ou le ticket Courchevel-Méribel pour l'organisation des Mondiaux de 2023. - FFS

"C’est notre tour !" Depuis plus de deux ans, le président de la Fédération Française de Ski (FFS) ne cesse de marteler que la France est prête à accueillir une grande compétition de ski alpin. Et dans ce : "c’est notre tour", Michel Vion se défend de toute arrogance. Pas question de sous-estimé l’Autriche et sa station de Saalbach, l’autre candidat encore en lice. Le patron du ski français a juste jeté un coup d’œil au calendrier. Rien depuis 2009 et les mondiaux organisés à Val d’Isère. Alors que lors des dix dernières années, les autrichiens eux ont été servis. "Il y a eu Schladming en 2013 (ski alpin), les championnats du monde de freestyle et snowboard à Kreichberg en 2015, Hochfilzen en biathlon en 2017 et il y aura Seefeld en nordique l’année prochaine", liste Michel Vion.  

  • Le dossier de Courchevel-Méribel pour 2023 prévoit que les épreuves féminines se dérouleront à Méribel et les épreuves masculines à Courchevel. 

Le concept d’avoir deux stations (…) a des avantages. Les deux stations ont une vraie bonne expérience." - Michel Vion, président de la Fédération Française de Ski 

ECOUTEZ Michel Vion, président de la Fédération Française de Ski.

Un projet de mondiaux sur deux sites. A Méribel, les épreuves féminines, les courses masculines se dérouleront à Courchevel (document FFS) - Aucun(e)
Un projet de mondiaux sur deux sites. A Méribel, les épreuves féminines, les courses masculines se dérouleront à Courchevel (document FFS) -

Face aux autrichiens de Saalbach

Alors si le calendrier penche du côté de la candidature tricolore, l’adversaire autrichien reste dangereux. "On est peut-être favori, lâche un membre de la FFS. Mais la lutte avec Saalbach sera serrée." Mardi, les deux candidats ont passé leur grand oral. Dix minutes de présentation avec un seul objectif : convaincre les seize membres de la Fédération Internationale de Ski (FIS) qui seront appelés voter ce jeudi en fin de journée dans un hôtel cinq étoiles de … l’Ouest du Péloponnèse ! La Grèce, l’autre pays du ski ? Non, tout simplement le lieu idyllique où la FIS tient actuellement son congrès. 

Des atouts 

Pour gagner ces mondiaux 2023, le duo savoyard s’appuie sur son passé olympique (JO d’Albertville en 1992) et son expérience dans l’organisation des épreuves de coupe du monde (épreuve féminine pour Courchevel et organisation des finales en 2015 pour Méribel). Les porteurs du dossier ont également mis en avant la puissance de feu de la candidature française en matière d’hébergement (130 000 lits sur l’ensemble des 3 Vallées). "La majorité des infrastructures sont également prêtes", ajoute le maire de Courchevel. "Il ne manque que la piste de vitesse hommes, précise Philippe Mugnier. Elle sera construite entre Courchevel et les Praz." 

La capacité hôtelière du ticket Courchevel-Méribel (source FFS)

  • 130 000 lits dans le domaine "Les 3 Vallées". 
  • 66 000 lits sur les sites de competition. 
  • Une grande variété de logements couvrant tous les types de budgets comprenant des chalets de qualité à louer.

On a un concept qui tient à la route. Nous avons un dossier béton." - Philippe Mugnier, maire de Courchevel 

ECOUTEZ Philippe Mugnier, maire de Courchevel.

De son côté, Saalbach insiste sur le caractère compacte de son projet avec une seule montagne et un seul et unique stade d'arrivée. "Avoir deux sites (Méribel pour les épreuves féminines et Courchevel pour celles des hommes) cela peut-être un plus, une qualité", répond Philippe Mugnier. "C’est par exemple la possibilité en cas de problème météo de pouvoir se rabattre sur l’autre station, poursuit le maire de Courchevel. Et puis nous ne sommes pas loin !"

  • La France a accueilli les championnats du monde de ski alpin à quatre reprises : Chamonix en 1937 et 1962, Grenoble en 1968 et Val d’Isère en 2009  
  • Si Courchevel et Méribel obtiennent l'organisation des mondiaux 2023, le budget de la compétition sera de 42 millions d'euros. 
  • "Together" (ensemble), c'est le slogan de la candidature française.