Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

Simon Fourcade annonce sa retraite : "Regarder les autres courir devenait compliqué"

-
Par , , France Bleu Isère, France Bleu

Le biathlète, installé sur le plateau du Vercors en Isère, vient d'annoncer qu'il mettait un terme à sa longue carrière. Simon Fourcade, bientôt 35 ans, aimerait s'engager auprès des jeunes.

Après 15 ans en coupe du monde, le biathlète du Vercors Simon Fourcade prend sa retraite.
Après 15 ans en coupe du monde, le biathlète du Vercors Simon Fourcade prend sa retraite. © Maxppp - Pierre Teyssot

Villard-de-Lans, France

Simon Fourcade, frère de Martin, a annoncé qu'il mettait un terme à sa carrière à bientôt 35 ans. Le biathlète du Vercors, qui avait été relégué en IBU cup, la deuxième division du biathlon mondial, en début d'hiver, avant de revenir en Coupe du monde, assurait surtout cette saison un rôle de remplaçant. Frustrant pour lui.

"Cela fait un moment que j'y réfléchis. J'ai 35 ans, cela fait 15 ans que je roule ma bosse en coupe du monde, 25 ans que je fais ce sport avec passion et motivation, explique Simon Fourcade, c'est vrai que regarder les autres courir à la télévision devenait un petit peu compliqué pour moi".

Voir grandir son petit garçon

Simon Fourcade, qui avait débuté sa carrière en coupe du monde en 2004, montant 9 fois sur un podium individuel et décrochant le petit globe de l'Individuel en 2012, explique que la paternité a également joué dans sa décision. 

"J'ai un petit garçon, et être parti 220 jours de la maison par an devient de plus en plus délicat à gérer, raconte le biathlète du Vercors, si à côté de cela, on n'est pas récompensés par le fait de pouvoir courir les courses, j'ai donc préféré mettre un terme à ma carrière, sans regret".

S'engager auprès des jeunes athlètes

"J'ai aujourd'hui plusieurs opportunités qui s'offrent à moi, confie Simon Fourcade, le biathlon m'a énormément apporté, je me sens redevable, je crois que j'aimerai faire bénéficier mon aura à la jeune génération pour les aider à progresser, pour leur donner envie et leur montrer la voie du haut-niveau, ou pas parce que je pense que le sport est avant-tout une école de la vie."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu