Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

Vidéo Hockey : Basa n'a pas porté chance à l'Hormadi qui s'incline lourdement face à Grenoble (2-7)

dimanche 21 octobre 2018 à 23:29 Par Thibault Vincent, France Bleu Pays Basque

L'Hormadi a présenté sa mascotte ce dimanche 21 octobre à l'occasion de la réception de Grenoble lors de la 12e journée de Ligue Magnus. Mais Basa, l'homme sauvage de la mythologie basque, n'a pas réussi à transender les hockeyeurs angloys qui s'inclinent lourdement (2-7) face aux leaders.

Basa, la mascotte de l'Hormadi, présenté pour la première fois face à Grenoble, a donné le coup d'envoi.
Basa, la mascotte de l'Hormadi, présenté pour la première fois face à Grenoble, a donné le coup d'envoi. © Radio France - Thibault Vincent

Anglet, France

La réception des brûleurs de loup, vice-champions de France, un dimanche soir face à des tribunes garnies était l'occasion rêvée pour l'Hormadi de faire le buzz. Promu cette saison en Ligue Magnus, Anglet se met au diapason du sport élite, de plus en plus tourné vers le spectacle, en se dotant d'une mascotte. 

Basa est arrivé, pas la victoire

Fidèle à ses racines basques, le club angloy a pioché dans la mythologie locale pour trouver son porte-bonheur. Ce sera un Basajaun, arrivé à pied de la forêt d'Iraty, dont la transhumance jusqu'à la Barre a été mise en scène dans un clip, avant de voir apparaître le personnage en chair et en poils, sous les vivats de la patinoire. 

Malheureusement, Basa (se prononce basha) de son petit nom, n'a pas porté chance à des hockeyeurs de l'Hormadi dépassés par la vitesse et la justesse technique de Grenoblois au-dessus (2-7, 59 tirs à 26 en faveur de Grenoble). Si Sébastian Ylönen, le gardien angloy, a réussi à repousser l'échéance pendant près de 30 minutes (1-2, 29e), Anglet trop tendre a fini par craquer avant de s'écrouler dans le dernier tiers temps (0-1, 1-2, 1-4).

"On ne peut que être en colère"

Très énervé, le défenseur Mathieu Pons reconnait qu'_"on ne peut que être en colère_, prendre 7-2 c'est humiliant. Sur la glace on s'est pas donné à 200% comme on aurait du et on prend une sanction. On a manqué de dignité en fin de match" Son entraîneur, Olivier Dimet, acquiesce et s'agace de cette fin de rencontre : "ce qui me désole c'est que les valeurs du club c'est de se battre jusqu'au bout, quand on a une patinoire pleine on a pas le droit de baisser les bras."

Moral dans les chaussettes après match, l'Hormadi va devoir vite rectifier le tir. Les Angloys, qui enchainent un 4e revers d'affilée rechaussent les patins dès mardi soir. Et, cela tombe bien, c'est un derby qui les attend. Anglet reçoit Bordeaux en 16e de finale de la Coupe de France (20h30)