Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Sport d'hiver - ski - biathlon

VIDÉO - Marie Bochet : "J'ai commencé le ski parce que ça me plaisait, avec les copains et les copines"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Marie Bochet, la multiple championne paralympique de ski, était l'invitée exceptionnelle de France Bleu Pays de Savoie jeudi matin. Avant de reprendre l'entraînement en mai-juin, elle s'est confiée pour nous parler de sa carrière et ses sponsors, ses goûts, le handisport ou le Beaufortain.

Marie Bochet, dans les studios de France Bleu Pays de Savoie
Marie Bochet, dans les studios de France Bleu Pays de Savoie © Radio France -

Chambéry, France

Marie Bochet, notre "reine des neiges"  😉

C’est une "Marie" célèbre que nous avons accueilli sur France Bleu de Savoie ce jeudi matin. Un prénom prédestiné ?  Peut-être. Car des "Marie" célèbres, il y en beaucoup : Marie Curie, Marie N'Diaye prix Goncourt en 2009 pour son roman Trois femmes puissantes. Même une reine de France et reine d’Ecosse a porté ce prénom : Marie Stuart. Marie Walewska a donné un fils a Napoléon Ier . Et allez plus léger : c’est la dernière "Marie" à avoir remporté l’Eurovision pour la France en 1977, Marie Myriam.

Mais notre Marie à nous, elle n’est pas scientifique, écrivaine, chanteuse, femme politique. Marie Bochet est une championne handiski : huit titres paralympiques (quatre à sotchi, quatre à PyeongChang). Vingt titres mondiaux. Oui, on peut le dire que nous recevons « La reine des neiges ». 

Mais pour en arriver là, elle a beaucoup travaillé, des cinq ans elle était sur des skis. Pourtant, rien ne l'a prédestiné à ce sport, car dans la famille Bochet, on trouve un papa Yvon qui s’occupe de ses tarines. Et une maman, Françoise, qui élève des escargots.  Aujourd’hui à 25 ans, elle a atteint tous ses objectifs dans le domaine handisport. Demain, sera-t-elle encore au sommet sur les pistes et les podiums ? 

Sa carrière

"Je ne savais pas, toute petite. Je n'avais pas trop réfléchi à l'avance à ce que j'allais faire plus tard. J'ai fait du ski parce que ça me plaisait, avec les copains et les copines. (...) Ce n'est pas culturel dans notre famille, on n'a pas des champions chez les Bochet."

"J'ai commencé le ski aux Saisies avec les Picard" - Marie Bochet, championne paralympique

Son coup de cœur musical : "La grenade" de Clara Luciani

"C'est une chanson qui donne envie de chanter. Je l'ai déjà rencontrée sur le plateau de "20h30, le dimanche" (sur France 2, ndlr).

Ses goûts culinaires

"J'aime le régime de la non frustration et de la modération. Je suis quelqu'un qui aime bien manger mais je fais attention à certaines périodes, ne pas trop exagérer, je mange de tout."

"Mon repère, oui, c'est un peu le fromage, le beaufort. En déplacement, ça me manque un peu. Et le bœuf bourguignon de ma maman, qui tient le refuge de Roselend, est exceptionnel." - Marie Bochet, championne paralympique 

Sa place dans le handisport

"Je suis arrivée assez rapidement en handisport et j'ai gravi les échelons assez rapidement. Faire les deux saisons, valide et handiski, ça aurait été compliqué. J'ai des débouchés qui se sont ouverts plus rapidement en handisport. Le monde valide, c'est dur, il y a une sélection très tôt. En handisport, on m'a laissé le temps d'éclore."

"En handisport, je suis à ma place, on m'a laissé le temps, j'étais plus à ma place. (...) En handisport, on a tous nos parcours, nos histoires, notre handicap." - Marie Bochet, championne paralympique

Son sponsor

Georges Kaufmann, responsable du marketing sportif à la Société Générale, suit Marie Bochet depuis dix-neuf ans.

Marie Bochet, marraine de l'association "Pour que Lana gravisse sa montagne"

Marie Bochet va reprendre l'entraînement en mai