Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

2020 année Olympique pour les athlètes du Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

La course aux Jeux Olympiques de Tokyo est lancée ! Les prochains JO, c'est dans à peine plus de 6 mois au Japon. Des Olympiades où une demie douzaine d'athlètes pourraient représenter le Limousin.

La course aux JO d'été a débuté pour les athlètes du Limousin
La course aux JO d'été a débuté pour les athlètes du Limousin © Maxppp - Dominique Touchart, Thomas Bregardis, Eric Thiebaut, Paul Buck, Stéphanie Para

Limousin, France

Dans les mois à venir, plusieurs athlètes du Limousin vont tenter de valider leur ticket pour les Jeux Olympiques de l'été prochain (24 juillet au 09 août) à Tokyo. En lutte greco-romaine, le Sénégalais Adama Traoré du club Arédien espère finir sa carrière avec ces JO. Cela passe par le championnat d’Afrique des nations puis le Tournoi de Qualification Olympique à la mi mars. 

Zelim Khadjiev, un autre lutteur de Saint-Yrieix-la-Perche, est déjà qualifié pour les Jeux Olympiques mais il a été contrôlé positif à un médicament interdit après sa médaille de bronze aux championnats du monde à la fin de l'année dernière. Les résultats de l’échantillon B ne sont pas encore connus. S'ils confirment ceux de l’échantillon A et même s'il s'agit d'une simple négligence, l'international français pourrait bien être suspendu et voir son rêve olympique partir en fumée.

Je prends le truc à la cool - Fanny Estelle Posvite 

En judo, la Limougeaude Fanny Estelle Posvite est dans une très bonne dynamique. En 2019, elle a changé de catégorie en passant des moins de 70 kg aux moins de 78 kilos. Résultat ? Une moisson de médailles. "C'est la meilleure saison de ma carrière. On va dire que c'est une bonne surprise" savoure la pensionnaire de l'Alliance Judo Limoges. Mais la route jusqu'à Tokyo est encore longue. En judo, il n'y a qu'une athlète par catégorie et par pays. Et la nouvelle championne du monde Madelaine Malonga, est Française elle aussi. 

La concurrence est rude. Mais pour Fanny, pas question de se prendre la tête :"Je prends le truc à la cool en fait ! Il y en a pour qui ça aurait pu mettre un coup de pression en se disant j'abandonne. Mais moi je suis contente pour elle car c'est ma partenaire. Après, je me dis que rien n'est fait jusqu'au dernier moment donc je vais continuer à me battre. En restant dans le costume de l'outsider même si autour de moi, on me dit que je n'en suis plus vraiment un." Le grand slam de Paris-Bercy, les 8 et 9 février, va peser lourd. Mais ne suffira sûrement pas. La Fédération Française pourrait faire jouer la concurrence sur les grandes compétitions suivantes avant de faire son choix.

Après Rio, Jeanine Assani-Issouf veut enchaîner une 2e Olympiade de suite

En athlétisme, la multiple championne de France du triple saut Jeanine Assani Issouf sort d'une année marquée par les blessures. Entre aponévrose et tendinites aux genoux, elle a vécue une saison "très très compliquée". Mais "ça va mieux" précise "Ninja". Elle a repris l'entrainement et est actuellement en stage avec l'équipe de France et son entraineur Jean-Christophe Sautour, sous le soleil de Tenerife. En cette année olympique, la saison d'hiver ne va servir qu'à préparer les épreuves en extérieur. 

Avec un objectif, réussir les minimas soit un triple saut à 14 mètres 32.  Pourquoi pas y arriver devant son public lors du meeting de Limoges le 3 juin ? Ou lors des championnats de France du 19 au 21 juin à Angers juste avant que la Fédération Française d'Athlétisme ne dévoile sa sélection. Avant ses blessures l'année dernière, Jeanine se sentait bien. "Je suis en confiance. Il n'y a pas de raison. Il suffit de s’entraîner" s'amuse l'enfant prodige de la Bastide.

En course de fond, Liv Westphal de l'AS Saint Junien est en pleine forme. Elle vient de battre le record de France du 10 km en cross, en étant 10 secondes plus rapide que les minimas fixés pour participer au 10 mille mètres sur piste aux JO de Tokyo. Pour elle aussi, tous les espoirs sont permis. En cyclisme handisport, le Briviste Mathieu Bosredon, 4e à Rio en handbike, ambitionne une nouvelle qualification olympique. Pour y arriver, il faudra être performant lors des grandes échéances du printemps, en particulier lors des championnats du monde sur route du 04 au 07 juin à Ostend en Belgique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu