Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

24 Heures du Mans : après la course, le circuit investi par le public

-
Par , France Bleu Maine

C'est une des spécificités du circuit des 24 Heures : laisser le public entrer sur la piste en fin de course pour assister au podium de plus près. Dans la foule, certains ne louperaient ce moment pour rien au monde.

Ca se pousse pour voir au mieux le podium !
Ca se pousse pour voir au mieux le podium ! © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Le Mans, France

A peine les grilles d'accès à la ligne des stands s'ouvrent-elles que la foule se masse pour y entrer. Sur le circuit du Mans, le podium des 24 Heures se fait entouré d'une bonne partie des spectateurs qui envahissent la piste.

Le clou du spectacle

Pour les passionnés, pas question de louper le podium, ni même de le regarder de loin depuis les tribunes. "C'est un kif ! C'est quelque chose d'immense, de se dire que le trophée est juste devant nous, lance Jean-Baptiste. C'est des sensations énormes !". "Depuis les tribunes, ce n'est pas pareil, ajoute Yoan. Sous le podium, c'est l'émotion qu'on a ressenti pendant toute la semaine avec les efforts fournis par les teams et les pilotes"

Avec le petit Nathan dans la poussette, Cyril préfère rester derrière les grilles pour voir la cérémonie du podium - Radio France
Avec le petit Nathan dans la poussette, Cyril préfère rester derrière les grilles pour voir la cérémonie du podium © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Nicolas vient pour la première fois sur le circuit des 24 Heures. Armé de son appareil photo, il tente de passer entre les têtes et les drapeaux pour mitrailler l'équipage Toyota, vainqueur en LMP1 pour la deuxième année de suite. "C'est toujours sympa à faire avec des amis qui sont passionnés pour découvrir leur monde", sourit-il.

Goûter au champagne

"On ne peut pas s'en passer du podium, l'ambiance est spéciale", lance Mike, qui vient avec son papa Alain depuis 2010 sur le circuit. "Chaque année, on vient au plus près du podium, lance ce dernier malicieusement. _On espère recevoir quelques gouttes de champagne sur la tête !_".

Cyril a récupéré une des bouteilles de champagne vides jetées par l'équipage Alpine.  - Radio France
Cyril a récupéré une des bouteilles de champagne vides jetées par l'équipage Alpine. © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Des fans chanceux ont même vu le Magnum lancé par l'équipage français d'Alpine, vainqueur en LMP2, leur tomber entre les bras. Benoit a donc tenté de se le faire dédicacer par les pilotes, en patientant devant le stand. "On a déjà eu la chance d'avoir des autographes, explique-t-il. Mais _un Magnum dédicacé, ce serait carrément collector !_".

Se balader sur le circuit

Après le podium, le circuit reste ouvert une petite heure encore, pour laisser aux curieux la joie de se balader là où, quelques heures auparavant, les Toyota, Ferrari et Porsche faisaient chauffer leurs pneus. 

Le circuit investit par les spectateurs des 24 Heures du Mans une fois la course terminée - Radio France
Le circuit investit par les spectateurs des 24 Heures du Mans une fois la course terminée © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Trottinettes et vélos remplacent alors les bolides sur la grille de départ. L'occasion d'une belle photo souvenir pour certains, pendant que d'autres s'aventurent à parcourir un bout des 13,6 kilomètres du circuit à pied.