Tous les sports

24 Heures du Mans : l'attrait pour les Vaillantes au départ !

Par Didier Charpin, France Bleu Maine jeudi 8 juin 2017 à 17:15

Le show car de la Vaillante Rebellion. Avec le châssis R-One, au Mans ce sera l'Oreca 07
Le show car de la Vaillante Rebellion. Avec le châssis R-One, au Mans ce sera l'Oreca 07 © Radio France - Didier Charpin

Quand la réalité rejoint la fiction ! Pour cette édition 2017, deux voitures aux couleurs Vaillante sont engagées aux 24 Heures du Mans. Avec de réelles chances de podium en LMP2 ! Les fans de bande-dessinée et de course semblent apprécier ce clin d’oeil.

Lors des récentes 6 Heures de Spa-Francorchamps (6 mai) un showcar a attiré la foule dans le paddock. Beaucoup d’amateurs de bande-dessinée avaient l’impression d’avoir un album Michel Vaillant sous les yeux en observant la « Vaillante Rebellion » dans sa couleur « Le Mans », celle qui l’habillera pendant les 24 Heures. Il est vrai que la Belgique est un pays où la bande-dessinée fait partie du patrimoine culturel. Et les fans de sport automobile ont souvent découvert l’univers de la course en lisant les albums du célèbre pilote créé par Jean Graton.

Beaucoup d'intérêt pour ce show car à Spa-Francorchamps - Radio France
Beaucoup d'intérêt pour ce show car à Spa-Francorchamps © Radio France - Didier Charpin

Le même show-car est actuellement exposé dans la cour de la librairie Bulle au Mans, temple de la bande dessinée.

De la planche à la piste

En 2017 c’est un partenariat inédit dans la course automobile qui voit le jour : pour la première fois une écurie est issue de la bande dessinée ! La « marque » Michel Vaillant s’est associée à l’équipe Rebellion pour disputer l’intégralité du championnat du monde LMP2 et donc les 24 Heures du Mans. Elle engage deux voitures portant le célèbre « V » de la bande-dessinée. « C’est un joli clin d’œil » reconnait Nicolas Prost, l’un des six pilotes de l’écurie. « En terme de notoriété c’est vrai qu’il y a un certain effet ! Et ça met un peu de pression sur la piste pour aussi faire plaisir à tous les fans de Michel Vaillant ». Un public essentiellement composé de quadragénaires et plus, les « enfants de la BD », ce qui amuse le fils d’Alain Prost « Contrairement à mon père et ceux de sa génération, moi j’ai grandi à une époque davantage jeux vidéo, donc un peu moins influencé par Michel Vaillant ». Nicolas Prost sourit aussi à l’évocation de la sortie de « Rebellion » le prochain opus de la saga Michel Vaillant, dont il sera l’un des personnages principaux, coéquipier du héros sur une Vaillante aux 24 Heures du Mans.

Nicolas Prost, au volant de la Vaillante-Rebellion - Radio France
Nicolas Prost, au volant de la Vaillante-Rebellion © Radio France - Rebellion Team

Le Mans : circuit privilégié de Vaillante

Ce partenariat entre Vaillante et l’écurie Rebellion marque le 60e anniversaire du personnage créé par Jean Graton, dont les premiers dessins du pilote ont été publiés dans le journal de Tintin en 1957. Les 24 Heures du Mans sont très souvent revenues au fil des aventures des Vaillantes, avec un long épisode dès « Le grand défi » (premier album) puis une traversée des époques avec au total 12 albums consacrés, en partie ou en totalité, aux 24 Heures. Ce qui permet de mesurer l’évolution des pilotes, des voitures et du circuit. Cette collection est un petit documentaire sur l’évolution de la plus célèbre course d’endurance au monde grâce à l’œil avisé de Jean Graton. Le père de Michel Vaillant a grandi dans la région nantaise, il a découvert la course en 1937 avant d’y revenir très régulièrement au fil des ans, autant pour profiter de l’ambiance que pour observer le paddock et ses rituels. Pour les puristes, le docu-fiction le plus abouti reste l’album « Le 13 est au départ » avec une présentation très détaillée du circuit à l’aube des années soixante. A l'instar de Jean Graton, la nouvelle équipe de scénariste et dessinateur s'est rendue aux 24 Heures du Mans pour retranscrire la course et ses coulisses avec le souci du réalisme dans ce nouvel album intitulé « Rebellion ». Philippe Graton, le fils de Jean, aujourd’hui maître des aventures de Michel Vaillant, était au Mans le dimanche 4 juin, lors de la journée test, avec un stand de dédicaces au cœur du village des 24 Heures. Ensuite, à partir du samedi 17 juin à 15h, il aura sans doute un œil sur le comportement des voitures n°13 et 31. Celles qui porteront les couleurs Vaillante en course.

Une Alpine (n°35) et deux Vaillante. Les grands noms, réels ou fictifs, sont bien représentés en LMP2 - Aucun(e)
Une Alpine (n°35) et deux Vaillante. Les grands noms, réels ou fictifs, sont bien représentés en LMP2 - Signatech-Alpine