Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

24 Heures du Mans : encore un podium pour Alpine !

dimanche 17 juin 2018 à 17:34 Par Didier Charpin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu Maine

Le team Signatech-Alpine termine deuxième, catégorie LMP2, des 24 Heures du Mans 2018. Certes ce n’est pas une victoire mais l'équipe de la marque normande estime était impossible de faire mieux.

24 Heures sous pression pour l'ensemble du team Signatech-Alpine, et le podium au bout de l'effort
24 Heures sous pression pour l'ensemble du team Signatech-Alpine, et le podium au bout de l'effort © Radio France - Didier Charpin

Normandie, France

Pour Alpine ces 24 Heures du Mans 2018 étaient particulières. Il s’agissait de ne pas manquer le quarantième anniversaire de l’unique victoire de la marque au classement général de la célèbre épreuve d’endurance. La mission est remplie avec une belle deuxième place en catégorie LMP2 (et sixième au classement général) 

“Même avec une copie parfaite…..-Philippe Sinault

Qualifiée en sixième position LMP2, l’Alpine s’est rapidement installée dans le tiercé de tête, mais sans jamais pouvoir menacer le proto du G-Drive Racing, invaincu cette saison en championnats du monde et d’Europe. “Ils ont fait une superbe course, rapide et régulière” concède Nicolas Lapierre, le pilote n°1 des Bleus. Au contraire du team normand qui a connu quelques aléas. Par exemple un tête-à-queue de son troisième pilote Pierre Thiriez, surpris samedi soir par des pneus trop froids en sortant d’une zone de neutralisation. Autre coup dur : un élément de pot d'échappement perdu par un adversaire... juste devant l'A 470. Nicolas Lapierre n'a pas pu l'éviter et il a été quitte pour passer au stand changer le capot avant.

Oui on n’a pas rendu une copie parfaite” reconnaît Philippe Sinault, le directeur du team Signatech-Alpine. “Quelques pétouilles (sic) comme on dit. Mais même avec une course parfaite je ne crois pas qu’on aurait pu gagner tant le niveau de nos petits camarades (NDLR : G-Drive Racing) était très relevé”. Mais le patron estime que l’équipe a honoré ce quarantième anniversaire de la victoire de la Renault-Alpine aux 24 Heures du Mans. “L’anniversaire tel qu’on l’aurait révé était intouchable. J’estime qu’on a quand même fait un beau cadeau à Alpine avec ce podium !”. Un podium qui devient presque traditionnel. Depuis son retour sur les circuits en 2013, Alpine a disputé six fois les 24 Heures du Mans. Pour un bilan de quatre podiums (une victoire / une deuxième place et deux troisième). Nicolas Lapierre regarde déjà vers l’horizon : “On reviendra plus fort l’année prochaine” glisse le pilote français. 

L'article LIVE complet des 24 Heures du Mans 2018