Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

24 heures du Mans : l'immense bonheur des pilotes Toyota

dimanche 17 juin 2018 à 16:47 Par Julie Le Duff, France Bleu Maine

Lors de la conférence de presse qui suit le podium officiel des 24 heures du Mans, Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima ont exprimé leur joie d'avoir fait gagner Toyota pour la première fois.

Fernando Alonso à son arrivée en conférence de presse, portant le trophée des 24 heures du Mans
Fernando Alonso à son arrivée en conférence de presse, portant le trophée des 24 heures du Mans © Radio France - Didier Charpin

"C'est la plus grande victoire de ma carrière" : le pilote suisse Sébastien Buemi pèse ses mots devant une salle de presse archi-comble, à l'issue du premier sacre de Toyota aux 24 heures du Mans. Cet ancien pilote de Formule 1 est bien placé pour connaître la malédiction qui a si longtemps poursuivi l'écurie japonaise, puisqu'il faisait partie de l'équipage auquel la victoire semblait promise en 2016. "Quand j'ai suivi le dernier tour de Nakajima, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à la mésaventure de 2016 et à l'arrêt de la voiture à l'amorce du dernier tour. Mais cette fois-ci c'est bon. C'est une grande émotion".

Émotion partagée par Kazuki Nakajima : "Bien sûr que j'ai repensé à 2016 dans le dernier tour. Après tant d'efforts pendant si longtemps, c'est génial de gagner ici !". 

La nuit dernière, je me suis senti chanceux - Fernando Alonso

Pour sa toute première participation au Mans, Fernando Alonso aura marqué les esprits, en rattrapant au fil de la nuit le retard sur la voiture sœur, la Toyota #7, pour permettre à la vedette #8 de prendre l'avantage. "C'étaient des 24 heures très tendues. La nuit dernière je me suis senti chanceux". Avec cette victoire en Sarthe, le pilote espagnol se rapproche de la "Triple Couronne" : après le titre en Formule 1, les 24 Heures du Mans, il reste désormais à Fernando Alonso à l'emporter aux 500 Miles d'Indianapolis.