Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Auxerre : des cours de self-defense réservés aux femmes

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le 16 septembre, la Larbi Academy, à Auxerre (Yonne), propose des cours de défense exclusivement pour les femmes. À la deuxième séance, elles sont quatre à avoir franchi le pas. Le coach Hervé Py espère bientôt voir une quinzaine de participantes à son cours de "lady self-defense".

Les participantes apprennent à frapper dans des protections en mousse
Les participantes apprennent à frapper dans des protections en mousse © Radio France - Corentin Debuire

"Il y a des femmes qui ont vécu vraiment des situations d'agression et pour qui le contact de l'homme va être un problème, donc on reste entre femmes. Enfin, à part moi bien sûr" précise le coach. À 61 ans, après plus de trente années passés à enseigner le karaté et la self-defense, Hervé Py a créé un cours de self-défense réservé aux femmes, dans la salle de la Larbi Academy, à Auxerre.

Des cours de self-defense réservés aux femmes

L'objectif, leur apprendre à se défendre en cas d'agression. "Je trouve que c'est important dans la situation actuelle, dans la période actuelle. C'est anxiogène, ça devient n'importe quoi. Toutes les femmes se font agresser verbalement. Ma compagne a mon âge, ça lui arrive tous les jours", regrette le professeur.

C'est pour ces raisons que Jamila a commencé à suivre ce cours. "En tant que femme, je me sens vulnérable dans la rue. J'évite les situations compliquées, mais, avec mon travail, je commence tôt le matin ou tard le soir. Donc je voulais acquérir des techniques de défense en cas d'agression et prendre confiance. La self-défense femme contre les violences masculine, c'est ça que je cherchais", confie cette infirmière.

Éviter la violence

Le principe du self-defense est avant tout de se défendre, mais surtout pas d'engager un combat. Hervé insiste sur un aspect essentiel de son enseignement : la non-violence. "On ne vient pas apprendre à se battre dans ce cours, on vient apprendre à gérer une situation. Le but c'est d'éviter l'agression et de s'en sortir facilement. C'est de frapper une fois et de partir en courant, pas autre chose" explique-t-il. Selon lui, la meilleure solution est toujours la fuite. "Quelque soit la discipline, une femme non-pratiquante d'un sport de combat à très haut niveau, face à un homme de 100 kilos elle n'a aucune chance" se désole-t-il.

Hervé Py explique le concept de self-defense

Pendant les cours, pas de renforcement physique ou cardio, les participantes apprennent des techniques pour se protéger des coups, prendre de la distance avec un agresseur et pour les cas extrême, le neutraliser. Hervé leur enseigne comment frapper ou esquiver à l'aide de protections en mousse mais elles ne pratiquent pas de techniques violentes. 

Des participantes satisfaites

Après son premier cours, Delphine est satisfaite. "On a appris des mouvements que je ne connaissais pas et que j'espère ne pas avoir à utiliser mais au moins c'est plus rassurant. C'est un bon moyen, d'une part de se défouler et d'une autre de répondre si on a une agression, avoir des gestes adéquats et savoir se sortir d'une situation d'urgence" Jamila, dont c'était déjà la deuxième séance, est elle aussi conquise. "Dès le premier cours j'ai appris beaucoup de choses, beaucoup de techniques. En une heure, la semaine dernière, j'ai déjà pris confiance".

Elles sont pour l'instant quatre à avoir poussé la porte de la salle pour suivre le cours. "C'est deux de plus que la semaine dernière. La lady self-defense cherche encore son public mais ça va venir", explique Hervé qui se veut rassurant. Il n'y a qu'un créneau pour le cours de « lady self-defense », le mercredi à 12h15. Deux autres cours mixtes ont lieu dans la semaine. La Larbi Academy dont les portes ont ouvert le 14 septembre propose également de pratiquer de nombreux sports de combat tels que la boxe ou le MMA.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess