Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

A Dax, on forme les maîtres Jedi

vendredi 26 octobre 2018 à 18:53 Par François-Pierre Noël, France Bleu Gascogne

Pendant trois jours, une vingtaine de maître d'armes sont formés à la pratique du sabre laser. C'est la fédération française d'escrime qui lance ces formations afin de réglementer et de sécuriser cette discipline qui nous vient des Etats-Unis mais surtout d'une galaxie lointaine...

A Dax, la fédération française d'Escrime a formé des maîtres d'armes aux arts Jedi.
A Dax, la fédération française d'Escrime a formé des maîtres d'armes aux arts Jedi. © Radio France - François-Pierre Noel

Dax, France

Dans la salle omnisports André Darriguade de Dax, une vingtaine de maîtres d'armes s'entraînent avec un sabre laser à la main.  Fabriqué en polycarbonate, l'arme peut faire très mal si son adversaire n'est pas protégé. Avant que la fédération française d'escrime s'empare du phénomène "sabre laser", les combats étaient dangereux et pouvaient faire très mal. Cédric Giroux, référent national du sabre laser veut que les gens comprennent que le sabre laser utilisé lors des combats est _"plus dur que l'os humain_, donc on ne peut pas faire de combat sportif sans protection". 

Enseigner l'art Jedi comme dans Star Wars 

Équipés de gants, d'une protection au niveau du torse et d'un masque d'escrime, les pratiquants du combat de sabre laser doivent bien se protéger. Philippe, ancien escrimeur et fan de la saga Star Wars se prend pour " Maître Yoda" lors des combats, pour lui, le masque d'escrime, c'est obligatoire " parce que dans les films, dès qu'ils prennent un coup, ils meurent tout de suite." Il existe une vraie demande dans les clubs d'escrimes surtout chez les plus jeunes. 

De plus en plus de pratiquants 

Aujourd'hui, le combat de sabre laser compte près de 1 500 licenciés dans toute la France, dont la moitié sont licenciés par la fédération Française d'Escrime. A terme, la fédération souhaite avoir 3 000 licenciés pratiquant le sabre laser.

L'objectif des instances dirigeantes de l'escrime est de changer son image, que l'on imagine un peu "vieillotte" reconnaît Olivier Hanicotte, cadre technique à la fédération française d'escrime. Dans les Landes, des cours de sabre laser vont être donnés à la fin des vacances de la Toussaint, soit début novembre.