Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A l'Evreux BMX Club, les licenciés prennent leur mal en patience en attendant le retour des compétitions

La coupe de Normandie de BMX aurait dû avoir lieu ce dimanche au Tréport (Seine-Maritime). Mais elle a été annulée. Alors les licenciés du club d'Evreux qui devaient y participer prennent leur mal en patience, tous assidus à l'entraînement, en attendant le retour des compétitions.

Les jeunes pilotes de l'Evreux BMX attendent avec impatience le retour des compétitions.
Les jeunes pilotes de l'Evreux BMX attendent avec impatience le retour des compétitions. © Radio France - Bradley de Souza

Ils sont une vingtaine présents à l'entraînement ce samedi à Evreux. Tous sur les pistes, assidus depuis le début de la saison. A l'instar de Ruben, 9 ans. Casque sur la tête, gants bien mis, il avoue quand même "la compétition ça me manque, j'aime bien gagner des courses, avoir des coupes. La compétition c'est du matin au soir, les entraînements c'est une, deux heures donc oui c'est différent".

Motivés même sans compétition

Comme lui, ils sont nombreux à regretter l'arrêt des compétitions. "Ça permet de découvrir d'autres pilotes, d'autres régions, de se faire des amis d'autres régions puis ça permet de s'amuser, de faire du sport tout court", sourit son copain Victor, 11 ans.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La coupe de Normandie aurait dû avoir lieu ce dimanche au Tréport (Seine-Maritime) mais la crise sanitaire est passée par là. Alors les jeunes pilotes continuent de s'entraîner coûte que coûte. "Les gars, on se met par groupe de quatre, on se met sur la première bosse et on part au coup de sifflet", donne pour consigne Jérôme aux jeunes pilotes. Il est l'un des entraîneurs du club de BMX d'Evreux. "On leur fait un peu de confrontation, des simulations de course et on travaille un peu le cardio", explique-t-il. 

De la confrontation, c'est justement ce qu'il manque à ces jeunes pilotes. "Ça fait un an qu'on s'entraîne un peu dans le vide. On ne sait pas où on va. Les courses sont programmées deux, trois mois à l'avance donc on s'entraîne, on s'entraîne fort, ce sont des objectifs à court-terme. Et puis on apprend ensuite que c'est annulé donc pour nous c'est dur mais pour les compétiteurs c'est encore plus dur, ça fait un an qu'on essaie de les motiver et ils le restent (motivés) mais là ça commence à faire long", poursuit Jérôme.

Reportage à l'Evreux BMX Club

Mais de la motivation, ils en ont tous. "Ils sont là pour se faire plaisir aussi donc on essaie de leur inculquer aussi le plaisir de rouler, d'être en groupe et puis de prendre un bol d'air". Et cette question à laquelle il doit répondre à chaque entraînement. "Est-ce que les compétitions vont s'organiser ? On me la pose à chaque entraînement", sourit-il.

"A chaque entraînement on leur répond qu'on attend les décisions des différents comités et de la fédération française du cyclisme pour savoir si on peut organiser des compétitions. Et du coup, aujourd'hui on se pose beaucoup de questions sur le déroulement de la saison", conclut-il. Avec peut-être cet espoir, un retour de la compétition en mai prochain si la situation sanitaire le permet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess