Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

À la découverte de l’ancêtre du tennis au Club de jeu de paume de Paris

-
Par , , France Bleu Paris

Quentin Lhuissier nous fait aujourd'hui découvrir le sport dont découle tout ce qui se joue avec une balle et une raquette : le jeu de paume

Le terrain de jeu de paume, depuis la galerie
Le terrain de jeu de paume, depuis la galerie © Radio France - Quentin Lhuissier

On raconte qu’au début du XVe siècle, le duc d’Orléans, fait prisonnier lors de la bataille d’Azincourt, passait les longues journées de ses deux décennies de captivité à Wingfield, dans le Norfolk, à pratiquer un étrange jeu de balle ; le jeu de paume. C’est dans ce même château de Wingfield que sera inventée, 4 siècles plus tard, la première forme du tennis moderne, déposée sous l’appellation « sphairistike ».

Si le noble détenu de la couronne anglaise s’est improvisé comme un prestigieux ambassadeur de ce qu’on appelle aujourd’hui encore en Grande-Bretagne « real-tennis », il est probable que ses origines soient bien plus modestes. Le terrain, dont on utilise tous les éléments, en trois dimensions, simule une place de marché. Et c’est sans doute là que le jeu est né.

Le lieu où nous nous trouvons aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec une populaire place de marché où des enfants turbulents font rebondir un projectile approximatif entre des étals de poissonnerie. Nous sommes rue Lauriston, dans le 16e arrondissement de Paris, entre la place de l’Étoile et le Trocadero dans un bel immeuble qui abrite, sous une double verrière, le Club de jeu de paume de Paris.

Gil Kressmann, président d’honneur du Club de jeu de paume de Paris et auteur d’un abécédaire des jeux de balles nous présente le bâtiment, construit en 1908, à la suite de la fermeture du Jeu de Paume des Tuileries, devenu le musée que l’on connait.

Gil Kressmann, président d'honneur du Club de jeu de Paume de Paris

Comme nous le dit Gil Kressmann, le jeu de paume est l’ancêtre de tous les jeux de balles avec raquettes. On ne s'étonnera pas d'y retrouver autant de codes du tennis. Ici, le jeu n’a pas connu son « virage Agassi », la tenue blanche est toujours exigée, comme nous le dit Bertrand, un jour licencié au club Parisien qui nous accorde quelques balles et quelques mots. Bertrand a joué bien longtemps au tennis et au squash, dans ce club. Il s’est mis au jeu de paume et n’a qu’un seul regret, ne pas avoir commencé plus tôt, tant sa pratique est ludique.

Bertrand, joueur de jeu de paume licencié au club de Paris

Rod est maître paumier, c’est-à-dire professeur de jeu de paume. C’est un professionnel, il est classé 14e sur environ 16 000 joueurs dans le monde. Comme son accent l’indique, Rod est Anglais, et ne dépareille pas dans ce décor de cuir et de bois où l'élégant salon s'ouvre sur un cossu club-house. Le jeu de paume est d'ailleurs pratiqué dans 4 pays, dont 3 anglo-saxon : le Royaume-Uni, les États-Unis, l’Australie et la France. Ça n’étonnera personne : il s’agit des 4 pays où se disputent en tennis les tournois du grand chelem.

Rod, maître paumier et 14e joueur mondial

Choix de la station

À venir dansDanssecondess