Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

A Saint-Lô, 10.000 visiteurs attendus au Salon des étalons de sport, un rendez-vous international

-
Par , France Bleu Cotentin

C'est l'un des grands rendez-vous de l'année au pôle hippique de Saint-Lô : le Salon des étalons de sport ouvre ses portes dès ce vendredi 20 février. Trois jours désormais au lieu de deux car le rendez-vous prend de l'ampleur, il accueille cette année le championnat de France des étalons de 3 ans.

Le temps d'un week-end, le pôle hippique de Saint-Lô se transforme en arène commerciale où vont se négocier les saillies des étalons de sport.
Le temps d'un week-end, le pôle hippique de Saint-Lô se transforme en arène commerciale où vont se négocier les saillies des étalons de sport. © Radio France - Lucie THUILLET

Le Salon des étalons de sport de Saint-Lô, c'est le plus important en France où il ne reste que trois salons de ce type (avec  Bordeaux et Rosières-aux-Salines). Tout ce week-end,  240 étalons y seront présentés. 

C'est un grand rendez-vous, avant tout, commercial. Durant ces 3 jours, le pole hippique devient un lieu de négociation entre les éleveurs qui viennent présenter leurs étalons de sport pour vendre des saillies et les acheteurs qui ont l'oeil sur les qualités, la génétique et le pedigree des chevaux. Eux cherchent à faire inséminer leurs juments pour engendrer les chevaux de sport de demain, et peut-être les futurs cracks. 

Près de 10.000 visiteurs sont attendus cette année, dont 25% d'étrangers, sans compter toux ceux qui assistent au salon, sans venir, via la diffusion en direct sur internet : l'an dernier par exemple, il ya eu 8000 vues sur des durées moyenne de cinq heures. 

Des retombées directes et indirectes

Beaucoup de contrats se nouent sur ce salon, "au moins 300 l'an dernier", selon l'organisateur.

Nous, sur ce week-end à St-Lô, on vend en moyenne une centaine de saillies, soit 10% de qu'on fait sur toute l'année, explique Anne-Sophie Levallois du haras de Semilly à Couvains.

Mais ce n'est pas tout, il y a aussi toutes les retombées annexes car les acheteurs étrangers en profitent pour visiter les élevages alentours et négocier d'autres types de chevaux. Le haras de Semilly par exemple va accueillir  cette année des Irlandais, des Belges et meme des Equatoriens en marge du salon.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu