Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En visite à Toulouse, la ministre des Sports envisage un retour du public dans les stades au 15 décembre

-
Par , , France Bleu Occitanie

La ministre déléguée aux Sports Roxana Maracineanu, en visite à Toulouse pour rencontrer les clubs sportifs ce jeudi 26 novembre, a dit vouloir permettre un retour du public dans les stades pour le 15 décembre, soit un mois plus tôt que ce qu'a annoncé Emmanuel Macron.

La ministre délguée aux sports Roxana Maracineanu en visite à Toulouse ce jeudi 26 novembre
La ministre délguée aux sports Roxana Maracineanu en visite à Toulouse ce jeudi 26 novembre © Radio France - Mathieu Ferri

Pourra-t-on retourner assister à des matchs en stade plus tôt que prévu ? C'est ce qu'a laissé entendre la ministre déléguée aux sports Roxana Maracineanu ce jeudi 26 novembre. En visite à Toulouse pour rencontrer les clubs sportifs et écouter leurs doléances, elle a estimé envisageable un retour du public dans les gradins des stades dès le 15 décembre.

Pourtant, lors de son allocution télévisée du mardi 24 novembre, le chef de l'État avait fixé la date du 20 janvier pour le retour du public dans les stades, soit plus d'un mois après la date avancée par la ministre déléguée aux Sports.

Loger les stades à la même enseigne que les théâtres et les cinémas

Une échéance peu satisfaisante pour les clubs, très touchés par la crise sanitaire et par l'absence de billetterie. Leurs doléances semblent avoir été entendues par Roxana Maracineanu, après notamment son entrevue avec les dirigeants du Stade Toulousain, du Toulouse Football Club, mais aussi d'autres clubs sportifs toulousains comme le Fénix en handball et les Spacer's en volley, tous touchés par la crise.

Selon la ministre "l'heure n'est pas au déconfinement, toutefois il y a des spectateurs qui vont pouvoir aller au cinéma ou au théâtre". Une ligne aussi défendue par Didier Lacroix, le patron du Stade Toulousain. 

Bien-être sportif et économique des clubs

"Je pousse pour qu'il y ait un petit public au moins dans les stades découverts" promet la ministre, "et que progressivement on aille vers une jauge en fonction des équipements. C'est une question de bien-être sportif et de bien-être économique pour les clubs". 

"C'est une question de connexion avec les gens qui nous soutiennent." - Damien Comolli, président du TFC

L'enjeu financier n'est en tout cas pas le seul souci des clubs sportifs. Pour Damien Comolli, président du Toulouse Football Club, faire entrer du monde dans les stades, "c'est une question de connexion avec les gens qui nous soutiennent"

S'ajoute pour les clubs de foot la question des droits télévisés depuis les litiges avec le diffuseur Médiapro. "Je suis très inquiet, avec ces problèmes, pour l'avenir des clubs français, avoue Damien Comolli. C'est un nouveau problème qui s'ajoute à celui du covid et des stades fermés. Le contexte est très difficile"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess