Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

VIDÉO - 24 Heures du Mans : Alpine vise une nouvelle victoire LMP2

62 voitures prendront le départ de la 87e édition des 24 Heures du Mans ce samedi. Le public français aura à l’oeil la course de l’Alpine, immanquable dans le peloton avec sa carrosserie bleue. Et abonnée aux podiums depuis 2014.

Les Bleus version Alpine espèrent un doublé ce week-end : victoire aux 24 Heures du Mans et titre mondial
Les Bleus version Alpine espèrent un doublé ce week-end : victoire aux 24 Heures du Mans et titre mondial - Signatech-Alpine

Le Mans, France

Depuis 2013 et son retour à la compétition avec le support de Signatech, l’Alpine bleue est toujours très soutenue par le public français. Voire acclamée quand son équipage monte sur le podium de la catégorie LMP2. Ce qui devient une habitude avec deux victoires (2016, 2018) et deux troisièmes places (2014, 2017) lors des cinq dernières éditions de la célèbre course d’endurance. 

L’ivresse de la Marseillaise sur le podium

L’an dernier la victoire n’a pas eu la saveur escomptée. Alpine n’était que deuxième sous le drapeau à damiers et elle a été déclarée gagnante le lendemain de la course, après le déclassement du G-Drive Racing pour non conformité de son système de ravitaillement en carburant. Une victoire sans la Marseillaise ne laisse pas les mêmes souvenirs donc Philippe Sinault, le team-manager, retient surtout 2016 en épluchant le livre des souvenirs. “C’était inoubliable, magique ! Faire retentir la Marseillaise en France, devant tout ce public” se remémore-t-il. Un moment encore ancré dans la mémoire de Nicolas Lapierre, unique pilote toujours présent dans l’équipage trois ans plus tard. “Alpine suscite un engouement incroyable, du fait de son histoire ici au Mans” confie celui qui a aussi gagné six courses LMP1 avec Toyota. “Faire retentir la Marseillaise devant le public français c’était vraiment très fort. Je vois le drapeau français sur la voiture, c’est important pour moi qui suis assez patriotique” souligne le pilote n°1 de l’écurie.

2016 : victoire LMP2 et podium inoubliable en entendant la Marseillaise - Aucun(e)
2016 : victoire LMP2 et podium inoubliable en entendant la Marseillaise - Signatech-Alpine

Double objectif ce week-end

Cette année le championnat du monde d’endurance va s’achever au Mans. Et Alpine va aussi chercher à rafler le titre, face à une vive concurrence puisque trois autres équipages restent mathématiquement en course, derrière les Bleus en tête du classement provisoire. “Double enjeu et donc pression encore plus importante” avoue Philippe Sinault, en se gardant bien de l’alourdir davantage avec une étiquette de favori. “ Le niveau de ce championnat est incroyable, renforcé encore à chaque nouvelle saison. Ici au Mans on va aussi se retrouver face à de très bonnes écuries qui courent en championnat d’Europe, comme Duqueine Engineering, qui a un très bon équipage". La présence chez les adversaires en LMP2 d’anciens vainqueurs au classement général des 24 Heures du Mans (Loïc Duval, Romain Dumas) ou d’anciens pilotes de Formule 1 (Di Resta, Maldonado, Vergne, Van Der Garde, Davidson) démontre bien l’intensité du plateau LMP2. Et le niveau d’adversité face à Alpine ce week-end au Mans ! 

Encore un podium au bout de la nuit ?  - Aucun(e)
Encore un podium au bout de la nuit ? - Signatech-Alpine

Le départ de la 87e édition des 24 Heures du Mans sera donné samedi à 15 heures.

Choix de la station

France Bleu