Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Athlétisme : la Bordelaise Solène Ndama, vent de fraîcheur sur l'équipe de France

vendredi 10 août 2018 à 14:35 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde

La jeune femme de 19 ans, licenciée au Bordeaux Athlé, a été l'une des révélations des Championnats d'Europe d'Athlétisme 2018 à Berlin. La spécialiste des épreuves combinées a atteint la finale du 100 mètres haies jeudi, battant au passage deux fois son record personnel.

Jusqu'à la finale, Solène Ndama a survolé ses courses.
Jusqu'à la finale, Solène Ndama a survolé ses courses. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux, France

Elle fait partie d'une génération qui a été sélectionnée aux Championnats d'Europe de Berlin pour apprendre, et progresser, en vue des Jeux Olympiques 2024 à Paris. Née le 23 septembre 1998, la Bordelaise Solène Ndama était même la benjamine de l'équipe de France. Mais, à 19 ans, elle a montré cette semaine qu'en plus de l'avenir, elle pouvait incarner le présent. 

Un record descendu d'un quart de seconde en deux jours

Tout a commencé mercredi, en séries du 100m haies. Avec un record à 13''01, la Bordelaise n'est pas la favorite. Il faut dire qu'elle ne s'entraîne pas exclusivement sur les haies. Sa spécialité c'est l’heptathlon, les épreuves combinées. Et, avant d'être sûre de participer aux championnats d'Europe, Solène Ndama était plutôt dans une session intensive javelot. Mais, mercredi, donc, au départ de sa série, elle va survoler les 10 haies de sa série et surpasser ses concurrentes. Course remportée largement, en 12"88. Record personnel explosé, et meilleur temps de toutes les séries. 

Après sa course, Ndama ne réalise pas. Et au micro de France 2, lorsqu'on lui demande si elle est capable de descendre plus bas, elle répond "je ne sais pas". Il ne faudra pas longtemps pour le vérifier. 

Le lendemain, jeudi, 19h25, Solène Ndama est en demie finale. Et boum ! Encore un dixième de seconde raboté à son record. Deuxième de sa course avec une impression déconcertante de facilité. 12"77, la voilà en finale avec le troisième temps. 

La voilà en finale, où elle dit avoir "super peur". Au couloir 4, comme une grande, comme une favorite. Mais, là, face à la pression, et des cadences de foulées qu'elle n'a pas répété à l'entraînement, elle craque un peu. Malgré un bon départ, elle tape une haie, puis, deux, et, déséquilibrée, est obligée d'attraper la suivante pour ne pas tomber, ce qui est synonyme de disqualification. Sans regret. 

Choix en 2020 entre les haies et l’heptathlon

"Je suis super contente d'avoir pu aller jusqu'en finale, analyse-t-elle. Il ne faut pas seulement retenir cette course, mais aussi ce que j'ai pu faire de bien en série et en demie". Lucide sur ses performance, spontanée en zone mixte, elle se sera révélée pendant cette semaine berlinoise. Nul doute qu'on la reverra sur d'autres championnats, avant 2024, où elle aura 25 ans. Mais sur quelles disciplines ? Elle se laisse jusqu'à 2020 pour choisir entre les haies et l’heptathlon.