Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Athlétisme - Mondiaux à Doha : Solène Ndama en apprentissage

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu

A tout juste 21 ans, la Bordelaise va vivre ses premiers championnats du monde. Une étape excitante et, elle l'espère, constructive avec un double menu : l'heptathlon qui débute ce mercredi et le 100 mètres haies.

Solène Ndama avait battu cinq de ses records personnels lors du Décastar de Talence.
Solène Ndama avait battu cinq de ses records personnels lors du Décastar de Talence. © Maxppp - Maxppp

"Je ne fais que boire." Quatre litres par jour, c'est la consommation quotidienne en eau de celle qui refuse de prendre comme excuse la chaleur qui règne au Qatar en ce début d'automne.

Car Solène Ndama, avec le plaisir comme premier moteur, veut profiter à plein de ce moment. Sa troisième place sur le pentathlon à l'Euro en salle de Glasgow en mars et sa quatrième place sur le Décastar de Talence en juin  lui ont ouvert l'appétit malgré un championnat d'Europe espoirs raté en Suède.

Un billet pour Tokyo ?

"Je pense que c'est une étape pour me construire, explique la benjamine de l'équipe de France. Je suis encore jeune. C'est pour ça que je n'ai pas du tout de pression. J'ai beaucoup plus à gagner qu'à perdre. Il faut que je passe par là pour me construire même jusqu'aux Jeux l'année prochaine. Après, il faudra commencer à aller chercher des médailles. Les épreuves combinées, c'est à maturité assez tardive. Je pense que dans deux ou trois ans, je serai assez à l'aise dans toutes les disciplines. Je ne ressens pas du tout cette pression, chaque chose en son temps."

Si elle réussit l'heptathlon, Solène Ndama pourra ensuite se lâcher sur l'épreuve du 100m haies.
Si elle réussit l'heptathlon, Solène Ndama pourra ensuite se lâcher sur l'épreuve du 100m haies. © Maxppp - Maxppp

Solène Ndama : "Il faut que je passe par là pour me construire."

Le programme des Mondiaux lui a permis de doubler l'heptathlon et le 100m haies même si c'est d'abord sur les épreuves combinées qu'elle veut miser. "J'ai beaucoup plus de chances. C'est très ouvert à part des deux premières places. Un Top 8 voir un top 5, ce serait déjà bien à mon niveau et pour mon âge. Sur les haies, c'est complètement différent, le niveau mondial  est très relevé. Avec 12"79, je viens de passer 20ème au bilan. Donc pour passer en demie, il faudrait que je fasse pareil, voire mieux."

Solène Ndama : "Un Top 8, ce serait déjà bien"

Invitée par l'IAAF sur l'heptathlon grâce à sa 13ème place mondiale, Solène Ndama va essayer de grappiller par ci par là, de soigner ses lancers (poids et javelot) qui restent encore son talon d'Achille. Son record, établi à Talence, est de 6290 points. Il lui en manque 130 pour atteindre les minima pour les JO de Tokyo. A Doha ou ailleurs ? C'est sans doute une simple question de temps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess