Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Athlétisme : une dernière ligne droite à bien négocier pour Benjamin Choquert

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Benjamin Choquert court et pédale plus vite que les autres. Champion du monde de duathlon, épreuve qui combine course à pied et cyclisme, le Nancéien a réussi une performance de haute volée. Benjamin Choquert est tout aussi à l’aise en semi-marathon et marathon. Objectif en vue, les JO de Tokyo.

Benjamin Choquert champion du monde de duathlon entend bien aller aux JO de Tokyo
Benjamin Choquert champion du monde de duathlon entend bien aller aux JO de Tokyo © Maxppp - Salvador Sas/EFE/Newscom/MaxPPP

Nancy, France

Les performances de Benjamin Choquert ne sont pas passées inaperçues cette année. Champion d’Europe et surtout champion du monde de duathlon (course à pied et cyclisme) en avril dernier, l’athlète nancéien a crevé l’écran pour sa gestion de la course. Autres disciplines dans lesquelles Benjamin Choquert est bien dans ses baskets, les courses de fond. Les JO de Tokyo ne sont plus très loin.  

Un appétit féroce

Benjamin Choquert est loin d’être rassasié. À 33 ans, le sociétaire du Nancy Athlétisme Métropole n’entend pas s’arrêter là. Dans la ligne de mire du nancéien, une participation au marathon lors des prochains Jeux Olympiques d’été à Tokyo : 

Il va falloir que je réalise les minima qui sont de 2h11’30, alors qu’au départ je partais pour 2h12’. Je vais tenter de les réaliser étant donné que je n’en suis pas loin. 

La concurrence est rude. En plus de l’adversité, le Nancéien devra surtout garder une grande régularité. Benjamin Choquert a jusqu’au 20 juin 2020 pour tenter de faire vaciller le chrono qui devrait lui offrir une place dans l’avion pour Tokyo :

Même si j’y parviens, rien ne dit que je serai aux JO car la Fédération ne prendra que les meilleurs. Il me reste encore beaucoup de travail pour y arriver. 

La prochaine échéance importante est à Berlin le 28 septembre. Le marathon de la capitale allemande sera un test grandeur nature qui permettra à Benjamin Choquert de se situer à moins d’un an des Jeux Olympiques.    

Choix de la station

France Bleu