Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports DOSSIER : Martin Fourcade, le biathlète des records

Avant le début de la saison de biathlon, Martin Fourcade se confie

dimanche 8 novembre 2015 à 15:29 Par Xavier Demagny et Antonin Kermen, France Bleu Isère

La saison de biathlon débute dans quelques semaines. À l'approche des compétitions, Martin Fourcade, double champion olympique et quadruple tenant de la coupe du monde a accordé un entretien à France Bleu Isère. L'occasion d'évoquer sa récente paternité et la préparation de sa saison.

Martin Fourcade se confie avant le début de la saison
Martin Fourcade se confie avant le début de la saison © Maxppp

Grenoble, France

A l'approche du début de la saison de biathlon, Martin Fourcade s'est confié à France Bleu Isère. Il évoque sa préparation, et son voyage en Norvège, mais aussi sa récente paternité : la naissance de sa fille Manon, le 10 septembre.

Comment va le “papa” Martin Fourcade ?

Martin Fourcade “papa”, qu'est-ce que ça change ?

"Il va très bien. Et ma petite aussi. Ça m'aide à aller bien. Nous profitons pleinement avec ma compagne de devenir parents. L'hiver arrive, je suis sur le point de partir et la chance que j'ai c'est que ma compagne est en congés pour quelques semaines et elle peut m'accompagner sur le début de l'aventure."

“Être papa, ça change la vie, c'est évident”

Être parent, ça change les choses ?

"Ça change la vie personnelle, c'est évident. Quant à la vie professionnelle, j'essaie de séparer les deux. Je n'ai pas envie d'attribuer à ma fille la responsabilité de mes échecs et j'ai envie de garder pour moi le bénéfice de mes victoires. J'essaie de garder la même dynamique qu'avant."

Vous êtes parti en Norvège, pendant deux mois ?

Martin Fourcade : son séjour en Norvège

"C'était un projet qui me tenait à coeur depuis longtemps. Je voulais voyager, découvrir ce qu'il se faisait ailleurs. D'un point de vue personnel plus que sportif. J'y suis resté un peu plus de deux mois, j'ai pu me ressourcer, couper avec les sollicitations au quotidien. Sur le plan sportif, je me suis entrainé comme jamais et j'ai vraiment bien travaillé. La Norvège, le staff de l'équipe norvégienne, le Stade olympique d'Oslo m'ont accueilli sans animosité, sans aucune barrière. Mais j'y suis aussi allé en toute modestie, sans vouloir copier quoi que ce soit."

“La Norvège m'a accueilli sans animosité. Mais j'y suis aussi allé en toute modestie, sans vouloir copier quoi que ce soit”

Vous allez vous attaquer à la Coupe du monde de ski de fond cette année ?

"J'y avais renoncé l'an dernier à cause de la mononucléose, à contre coeur. Cette année, j'ai l'opportunité de réaliser ce défi. d'essayer de me faire plaisir. J'ai juste envie d'y aller avec la banane, en donnant le meilleur de moi-même. En général quand j'aborde les choses comme ça, ça marche bien."

Vous avez tout gagné, difficile de faire mieux ? Les records ne vous intéressent pas ?**

Martin Fourcade : “la performance m'intéresse plus que le record”

"Tous les ans c'est de plus en plus compliqué de faire mieux. J'ai vécu des saisons exceptionnelles. Mais j'ai envie de continuer à aller chercher ces victoires qui me donnent le sourire ! (...) Je crois que c'est la performance qui me motive plus. Je ferais jamais une saison de plus pour battre un record. Après, bien sûr qu'on regarde les records. Mais ce sont plus des carottes qui servent à avancer, des petites motivations. Je ne me dis pas que j'arrêterai ma carrière quand je serai numéro un."