Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Aviron : dernière promenade sur l'Isère avant le championnat d'Europe

mercredi 25 juillet 2018 à 18:38 Par Zoé Boiron, France Bleu Isère

Edouard Jonville et Noémie Kober ont descendu l'Isère ce mercredi matin. Pour les accompagner, entre autres, le maire de Grenoble. L'occasion pour Eric Piolle d'encourager ces sportifs avant qu'ils ne disputent les championnats européens d'aviron début août.

Edouard Jonville représentera la France au championnat d'Europe en quatre de pointe.
Edouard Jonville représentera la France au championnat d'Europe en quatre de pointe. - Sylvain Frappat - Ville de Grenoble

Grenoble, France

Les rameurs de l'Aviron Grenoblois ont troqué leurs bateaux contre des canoës, ce mercredi matin. "Soyez tolérants, notre spécialité c'est l'aviron, pas le canoë", plaisante Léa Duret, 24 ans, championne de France en deux sans barreuse 2017. Édouard Jonville, 27 ans, rameur de l’Équipe de France d'aviron, monte à l'arrière d'une embarcation à deux places. Eric Piolle, maire de Grenoble, monte à l'avant. Les autres canoës sont occupés par les collaborateurs du maire, deux fondateurs d'un escape-game, un propriétaire de salle de sport à Échirolles et Noémie Kober, 24 ans, également en Équipe de France. C'est parti pour une descente de l'Isère, depuis l'Île Verte jusqu'au pont d'Oxford !

Eric Piolle n'a pas hésiter à mouiller le maillot.  - Aucun(e)
Eric Piolle n'a pas hésiter à mouiller le maillot. - Sylvain Frappat - Ville de Grenoble

L'occasion pour chacun d'échanger hors des cadres institutionnels. Pour les sportifs, c'est un dernier moment de détente avant d'aborder le championnat européen d'aviron, à Glasgow (Écosse) du 2 au 5 août. 

Édouard Jonville et ses trois coéquipiers représenteront la France en quatre de pointe. "L'an dernier, on avait terminé 4èmes, confie le rameur. On a des bateaux très forts devant nous. On sait qu'on peut rester accrochés à côté d'eux une bonne moitié de la course, donc on espère que ca puisse nous emmener au podium à l'arrivée." Qui craint-il ? "Le retour des Italiens. Les Allemands sont très forts aussi."

Noémie Kober, à l'arrière du premier canoë, donne le rythme.  - Aucun(e)
Noémie Kober, à l'arrière du premier canoë, donne le rythme. - Sylvain Frappat - Ville de Grenoble

A cette même question, Noémie Kober craint "tout le monde !". En quatre en couple, Noémie et ses coéquipières visent la finale, soit figurer dans les six premières. Mais elle pense déjà à d'autres échéances : "On travaille le quatre en couple pour pouvoir en qualifier un aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Les qualifications se font un an avant, donc aux Mondiaux 2019. Ça arrive super vite. Donc on travaille, travaille, travaille pour qualifier un bateau aux Jeux."

Laura Tarantola, 24 ans, se rendra également à Glasgow, mais ce mercredi elle n'a pas pu faire la descente de l'Isère. Pour cause de soutenance permettant de valider son année d'études !

Avant de rejoindre l’Écosse, Édouard, Noémie et Laura s'entraîneront dès ce jeudi sur la base nautique de Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), futur site olympique pour les épreuves de kayak, canoë et d'aviron pour les Jeux Olympiques de 2024. 

La descente s'est faite depuis l'Île Verte jusqu'au pont d'Oxford.  - Aucun(e)
La descente s'est faite depuis l'Île Verte jusqu'au pont d'Oxford. - Sylvain Frappat - Ville de Grenoble