Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Aviron : la Grenobloise Laura Tarantola championne du monde

vendredi 14 septembre 2018 à 13:33 Par Antonin Kermen, France Bleu Isère et France Bleu

La rameuse de l’Aviron Grenoblois a décroché à 24 ans la plus belle médaille de sa carrière, l'or mondial en Skiff poids léger. Vendredi à Plovdiv en Bulgarie elle a remporté le titre en devançant d’un rien l’Italienne Clara Guerra.

Laura Tarantola est devenue vendredi championne du monde en skiff
Laura Tarantola est devenue vendredi championne du monde en skiff © Maxppp -

Grenoble, France

Près de 8 minutes de course, et à l’arrivée, seulement deux dixièmes de seconde d’écart, le titre mondial s’est joué à très peu de chose vendredi midi sur le plan d’eau de Plovdiv en Bulgarie, un petit rien qui a basculé en faveur de Laura Tarantola. « Quand j’ai vu qu’à la moitié de la course j’étais première je me suis dit celle-là elle est pour moi, j’ai tout donné mais il ne fallait pas que ça dure plus longtemps ! » raconte la Grenobloise, aux anges.

«  La Marseillaise ? Je vais l’avoir dans ma tête toute ma vie !!! » Laura Tarantola

Après sa médaille d’argent aux championnats d’Europe cet été à Glasgow, la voilà maintenant en or, avec ce titre de championne du monde « C’est assez incroyable, pour l’instant je n’arrive pas du tout à réaliser ». Surtout que Laura Tarantola ne devait pas faire la saison en Skiff. Elle était prévue en double, mais sa coéquipière Claire Bové ayant des soucis de santé, elle a basculé en individuel avec à la clef donc une première marseillaise «  C’est la première fois que je la fais résonner, j’ai essayé de profiter à fond de ce moment car je savais que ça allait passer super vite, et c’est le cas, mais je vais l’avoir dans ma tête toute ma vie, c’est incroyable ».