Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : JO Tokyo 2021 : jeux olympiques et paralympiques

Aviron : Pierre Houin veut retrouver des couleurs aux Mondiaux à moins d'un an des Jeux Olympiques de Tokyo

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

A moins d'un an des Jeux Olympiques de Tokyo, le Toulois Pierre Houin et son coéquipier nancéien Hugo Beurey participent à partir de ce dimanche aux Mondiaux à Linz (Autriche). Objectif : décrocher un billet pour les JO et refaire du deux de couple poids légers français un bateau redoutable.

Pierre Houin espère valider ses progrès avec Hugo Beurey aux Mondiaux en Autriche
Pierre Houin espère valider ses progrès avec Hugo Beurey aux Mondiaux en Autriche © Maxppp - Eric Marie_MediasAviron

A moins d'un an des Jeux Olympiques à Tokyo, rendez vous très important pour le champion olympique d'aviron, le Toulois Pierre Houin et son coéquipier, le Nancéien Hugo Beurey. Les deux pensionnaires du pôle France aviron de Nancy participent aux championnats du monde à Linz en Autriche en deux de couple poids légers avec pour objectif de qualifier leur bateau pour les JO 2020.

Des progrès

Les 7 premiers bateaux seront directement qualifiés pour Tokyo. Pour Pierre Houin, il s'agit de concrétiser la montée en puissance du duo qu'il forme depuis quelques mois avec Hugo Beurey : 

"On a beaucoup progressé, on l'a prouvé sur les résultats, sur les deux dernières étapes de Coupe du monde, sur des chronos en stage. On se fait notre place à un niveau qui se rapproche de ce qu'on souhaite attendre [...] C'est compliqué d'avoir un objectif chiffré. On est septième sur la dernière Coupe du monde. C'est compliqué d'y voir clair. Il faut se concentrer sur nous et produire ce qu'on est capables de faire de mieux à l'entraînement."

Le bout du tunnel ?

Le Toulois veut se refaire une place au très haut niveau après deux saisons compliquées depuis le départ à la retraite de Jérémy Azou avec qui il avait tout gagné en 2016 et 2017. Pierre Houin qui ne s'attendait pas à souffrir autant, lui qui est passé par trois coéquipiers différents : 

"Sincèrement, je ne pensais pas que ce serait aussi dur, qu'on passerait par des niveaux de performance aussi bas. Je pensais sincèrement pas que ça allait être aussi rude."

Pierre Houin veut rester prudent même si les sensations sont bonnes avec Hugo Beurey. En cas d'échec aux Mondiaux, les deux rameurs lorrains devraient passer par des régates de qualification particulièrement stressantes la saison prochaine : pas la meilleure manière de se préparer.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess