Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Bas-Rhin : le centre équestre du Waldhof reprend les concours

Par

Après une pause forcée de plusieurs mois, la compétition peut enfin reprendre au centre équestre du Waldhof, à la Wantzenau, au nord-est de Strasbourg. Plus de 1000 cavaliers participent à ce concours, qui dure jusqu'à ce dimanche soir.

Les chevaux retrouvent les obstacles au Waldhof Les chevaux retrouvent les obstacles au Waldhof
Les chevaux retrouvent les obstacles au Waldhof © Radio France - Soisic Pellet

"On n'attendait que ça" ! Les cavaliers présents pour ce concours au Waldhof, à la Wantzenau, au nord-est de Strasbourg, sont ravis de retrouver la compétition. Des sauts d'obstacles, avec, enfin, "un enjeu", et une remise de prix à la fin. Au point qu'ils sont très nombreux, plus de 1000 à s'être inscrits, un chiffre bien au-delà des attentes des organisateurs. Le concours a commencé jeudi 23 juillet et se termine ce dimanche, avec une épreuve à 1,35m. 

Publicité
Logo France Bleu

Des cavaliers et des chevaux impatients

Les cavaliers d'abord sont ravis de retrouver ce genre de concours. Ces derniers mois, "on avait perdu le rythme", regrette Léa. Mais "ça fait du bien de retrouver les autres, les remises de prix, le fait de concourir pour voir les progrès", explique Héloïse. 

Ça fait plaisir, ça nous avait vraiment manqué !

Mais ils ne sont pas les seuls à se réjouir de cette reprise. Les chevaux aussi sont contents de retrouver les obstacles assure Marc Di Michel, le président du club équestre du Waldhof. " Vous imaginez, ce sont des chevaux de sport. Les cavaliers qui sont là les préparent pendant toute l'année à se retrouver sur une piste devant des obstacles. Ils sont faits pour ça."

Des spectateurs devant le passage de cavaliers amateurs au Waldhof © Radio France - Soisic Pellet

Des règles sanitaires à respecter 

Un retour à la normale, même s'il y a de nouvelles règles à respecter. A commencer par le port du masque obligatoire partout, même en extérieur. Seule exception : quand on est à cheval. Une nouvelle contrainte parfois "un peu galère" admet Héloïse, qui explique qu'elle alterne toujours entre cheval et à pied, donc il faut au final toujours porter son masque. 

Autre mise en place : un parking et un parcours spécifiques pour les visiteurs, autorisés à venir à condition de respecter les mesures sanitaires. 

Le port du masque est obligatoire partout © Radio France - Soisic Pellet
Publicité
Logo France Bleu