Tous les sports

Biathlon : le relais féminin en bronze aux championnats du monde

Par Paul Bohec, France Bleu Isère, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu vendredi 17 février 2017 à 17:09

Marie Dorin-Habert et les Françaises ont terminé à la troisième place du relais féminin des championnats du monde de biathlon derrière l'Allemagne et l'Ukraine (au second plan).
Marie Dorin-Habert et les Françaises ont terminé à la troisième place du relais féminin des championnats du monde de biathlon derrière l'Allemagne et l'Ukraine (au second plan). © Maxppp -

Il n'y aura pas de titre mondial pour l'Équipe de France féminine de biathlon sur le relais. Les Françaises ont terminé troisièmes vendredi à Hochfilzen, en Autriche, derrière les Allemandes et les Ukrainiennes à l'issue d'une course un peu folle.

Anaïs Chevalier, Célia Aymonier, Justine Braisaz et Marie Dorin-Habert (dans l'ordre) n'ont pas réussi à détrôner l'Allemagne vendredi lors du relais féminin aux championnats du monde de biathlon à Hochfilzen (Autriche). Les Françaises ramènent quand même une nouvelle médaille, en bronze. C'est la sixième breloque de l'Équipe de France en huit courses.

Un départ canon

Emmenées par l'Iséroise Anaïs Chevalier, véritable révélation de la compétition, les Tricolores sont en tête après le premier passage. Derrière, Célia Aymonier réalise un tir parfait sur le couché et confirme ses bonnes dispositions sur les skis pour creuser l'écart. Malheureusement, la deuxième relayeuse française va connaître un passage à vide sur le debout. Elle pioche à trois reprises et perd près d'une minute mais évite heureusement le tour de pénalité.

À la mi-course, Justine Braisaz s'élance en quatrième position avec 28 secondes de retard. Pour elle aussi, le tir va s'avérer compliqué puisqu'elle a besoin de trois pioches pour ressortir de son tir couché à la dixième place, avec un retard conséquent de plus d'une minute. Pourtant, la Savoyarde de 20 ans va s'accrocher et réaliser un tir debout parfait. Avant le dernier relais, la France est troisième.

C'est Marie Dorin-Habert, la meilleure tricolore, qui part derrière Laura Dahlmeier (Allemagne) et au contact de Gabriela Koukalova (République Tchèque) et Dorothea Wierer (Italie), les autres favorites de la course. Intercalées entre elles, Pidrushna (Ukraine). C'est cette dernière qui va créer la surprise en résistant et en terminant à la deuxième place du relais. Marie Dorin-Habert réalise une course parfaite mais partait de trop loin pour faire mieux que cette troisième place. Une performance satisfaisante pour les Tricolores au vu du scénario de la course.