Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Biathlon : le Vosgien Fabien Claude en repérage à Pyeongchang à moins d'un an des JO

jeudi 2 mars 2017 à 4:00 Par Cédric Lieto, France Bleu Sud Lorraine

Le biathlète vosgien Fabien Claude a été retenu avec l'équipe de France pour la Coupe du monde de Pyeongchang en Corée du sud, sur le site qui accueillera les Jeux Olympiques d'hiver dans moins d'un an. Il raconte pour France Bleu ses premières impressions.

Fabien Claude lors de la Coupe du Monde de biathlon d' Anterselva en Italie
Fabien Claude lors de la Coupe du Monde de biathlon d' Anterselva en Italie © Maxppp - Pierre Teyssot

Il n'avait pas forcément coché la date au début de la saison mais le biathlète vosgien Fabien Claude est bien du voyage de l'équipe de France en Corée du sud pour une épreuve de Coupe du monde disputée sur le site qui accueillera les Jeux Olympiques d'hiver dans moins d'un an.

PHOTOS - Le site olympique de Pyeongchang en Corée vu par le biathlète vosgien Fabien Claude

Le Vosgien de 22 ans sera au départ du sprint dans la nuit de jeudi à vendredi à Pyeongchang. Il s'agit surtout de repérer les lieux et pourquoi pas de prendre date en vue de l'an prochain :

Celui qui va très bien réussir ici, c'est sûr que dans sa tête, ça va changer quelque chose. On sait que d'une course à l'autre, tout est remis à zéro et ce qui va compter, ce sont les performances de la saison prochaine [..] C'est sûr que ça peut être bien de réussir sur ce week-end pour au moins arriver l'année prochaine avec l'impression d'avoir réussi sur ce stade."

Armes sous clef

Sorti des courses, l'équipe de France est sur place depuis le début de la semaine, aussi pour prendre ces marques dans la vie quotidienne. Il a déjà fallu encaisser les 24 heures de voyage et les huit heures de décalage horaire. Il faut aussi s'adapter aux spécificités locales :

On n'a pas les armes avec nous à l'hôtel, elles sont dans un bâtiment, dans un casier fermé sur le stade. C'est plein de petites choses qui font que c'est différent de d'habitude."

Le Vosgien n'est pas logé au village olympique, sa construction n'est pas terminée. En revanche, les bénévoles sont déjà présents, et au niveau :

Devant l'hôtel, on a toujours des bénévoles qui sont là pour les horaires de bus. On sent que l'on n'est pas livrés à nous-mêmes, que tout est fait pour que ça marche. C'est important pour eux de répondre présent, au moins sur l'organisation, même si les Coréens ne sont pas les plus forts dans ces disciplines d'hiver pour l'instant."

Fabien Claude a donc ce week-end pour prendre ses marques sur la piste olympique : un circuit difficile avec notamment un pas de tir exposé au vent, très compliqué à gérer pour les biathlètes.