Sports

Blandine Dancette, invitée de France Bleu : elle attend sa médaille

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire dimanche 28 août 2016 à 22:11

Blandine Dancette attend encore sa médaille d'argent
Blandine Dancette attend encore sa médaille d'argent © Maxppp - Maxppp

La vice-championne olympique de handball à Rio sera dans les studios de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi. Après avoir difficilement digéré son aventure de la finale, elle se met petit à petit dans la peau d'une médaillée olympique.

Blandine Dancette, membre de l'équipe de France de handball qui a terminé deuxième aux Jeux Olympiques de Rio, sera notre invitée en studio à 7h50. La Stéphanoise est dans le palmarès de la compétition. Même si elle n'a pas disputé la finale, Blandine Dancette fait partie de cette équipe qui a fait rêver les Français. Elle a disputé tous les matchs de poule avant d'être blessée et remplacée sur les phases finales.

Compliqué de sentir médaillée... sans médaille...

Le 20 août dernier alors que toutes ses coéquipières fêtent la médaille d'argent, Blandine Dancette est coincée dans les tribunes, en pleurs et privée de médaille. Depuis, elle "digère doucement" (ndlr : ce sont ses mots) mais elle est très loin du rêve de l'autre Stéphanoise Élodie Clouvel, médaillée d'argent en pentathlon moderne. Blandine Dancette va bien avoir sa médaille, une réplique de celle qu'elle aurait dû recevoir le 20 août, mais ce n'est pas du tout le comité international olympique qui rattrape son erreur. C'est la fédération française de handball qui finance la fabrication de la breloque. Au passage elle achète aussi une réplique pour Olivier Krumbholz, le coach, et pour tous les membres du staff qui ont aussi été oubliés. Sur France Bleu Saint-Étienne Loire dès le lendemain, elle avait déclaré ne "pas se sentir championne olympique".

Selon le règlement du CIO, il n'y avait que 15 places sur le podium. Il y avait eu des précédents dans l'histoire des Jeux, par exemple le capitaine des garçons Jérôme Fernandez, oublié dans les mêmes conditions à Pékin en 2008.

L'argent de la médaille, mais aussi l'argent de la prime

Et puis derrière le symbole de la médaille, il y a aussi une réalité financière, une donnée importante quand on parle d'un sport collectif féminin pas très lucratif. Tous les médaillés d'argent français ont en effet reçu du ministère des Sports une prime de 20 000 euros. Blandine Dancette, reçue comme les autres par François Hollande il y a une semaine, va toucher les 5/8e de cette somme, au prorata des matchs disputés. Là aussi, c'est la fédération française qui pourrait ajouter les 3/8e manquants.

Partager sur :