Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bold Eagle : la dernière course ce dimanche du crack normand avant sa retraite

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Bold Eagle participe ce dimanche 02 août à sa 76e et dernière course à Mons en Belgique. Le crack normand va prendre une retraite bien méritée après avoir amassé près de 4,9 millions d'euros de gain.

Hugues Monthulé, le lad de Bold Eagle tentera de placer le crack normand dans les trois premiers ce week-end
Hugues Monthulé, le lad de Bold Eagle tentera de placer le crack normand dans les trois premiers ce week-end © Maxppp - Stéphane Geufroi

Hugues Monthulé est depuis cinq ans le lad de Bold Eagle. Pour la dernière course du crack ornais, c'est lui qui aura l'honneur de le driver lors du Prix de Wallonie ce dimanche 02 août à Mons (Belgique) vers 16h40.

"C'est un cadeau que les propriétaires m'ont fait. C'est un privilège. je vais m'appliquer et j'espère ne pas me tromper dans la drive et que le cheval prendra une belle place", explique un peu intimidé Hugues Monthulé dont ce sera la première épreuve de Groupe 1, le plus haut niveau du trot. On espère être dans les trois. Le cheval est bien. On a un bon numéro, le trois. On a l'ogre de la course qui sera Face Time Bourbon et derrière les places sont ouvertes.

Cela fait cinq ans que je m'en occupe. Tous les jours, je m'en occupais un peu plus que les autres chevaux. C'est un cheval qui est attachant. Sa retraite va me faire bizarre."

Cette 76eme et dernière course de Bold Eagle va mettre un terme à une carrière entamée en 2013. Ses propriétaires ont préféré ne pas lui faire faire l'année de trop alors que les trotteurs peuvent courir jusqu'à leurs dix ans. Le crack du Ménil-Bérard a remporté 21 épreuves de Groupe 1 et deux Prix d'Amérique (2016 et 2017). 

"Son gros point fort c'est son mental, estime Hugues Monthulé. Il a eu de grosses courses et à chaque fois il s'est relevé. Des fois il a mis un peu plus de temps mais à chaque fois il est revenu au combat et a su regagner des courses derrières."

Ses exploit ont rapporté 4.990.967 euros de gains à ses propriétaires. Un seul cheval français est plus argenté que lui dans le domaine du trot et un exploit ce dimanche pourrait lui permettre de ravir cette première place symbolique.

Pierre Pilarski l'avait acheté en s'associant 500.000 euros il y a près de sept ans. "Cela paraissait une somme très importante à l'époque et qui s'avère dérisoire aujourd'hui au vue de la valeur du cheval", nous avait expliqué l'heureux propriétaire la veille d'un grand prix d'Amérique.

L'argent est vraiment quelque chose de très relatif. Il y a des fois où vous achetez un cheval 10.000 euros et vous perdez tout. Là on avait cassé la tirelire parce que c'est très rare des produits comme ça sur le marché. Bold Eagle, au delà d'être un crack sur les pistes, c'est aussi une génétique exceptionnelle. Et c'est très très rare d'avoir les deux à la fois."

Fils de Ready Cash (également double vainqueur du Prix d'Amérique), Bold Eagle va d'ailleurs occuper une partie de sa retraite à la monte, c'est à dire à la reproduction. Ses saillies devraient se monnayer plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess