Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bourges : Baptême du feu pour Alpine à Spa, en Belgique

-
Par , France Bleu Berry

Première course de la saison (ce samedi 13H30) pour l'écurie berruyère et son Alpine A480. Une grosse évolution pour l'ancienne écurie Signature, qui rejoint l'élite et concourt désormais dans la catégorie reine : les hypercars LMP1.

L'Alpine A480 lance sa saison à Spa, en Belgique
L'Alpine A480 lance sa saison à Spa, en Belgique - DPPI

Les essais se sont très bien passés pour l'écurie berrichonne désormais baptisée Alpine Endurance Team.  Les trois pilotes ( Nicolas Lapierre, André Negrao et Mathieu Vaxivière) et l'équipe technique ont commencé à prendre la voiture en main il y a trois mois. Il faut maintenant trouver les bons réglages pour rivaliser avec Toyota et aborder au mieux cette montée de catégorie.  

Les trois pilotes de l'écurie Alpine Team Endurance
Les trois pilotes de l'écurie Alpine Team Endurance - DPPI

L'Alpine A480 reprend des bases qui ont déjà fait leurs preuves : un châssis Oreca qui a déjà concouru en hypercar et un moteur Gibson Technology très fiable : " C'est un V8 thermique de 4,5 litres de cylindrée " précise Philippe Sinault, manager de l'équipe Alpine Endurance Team. " Il développe un peu plus de 620 chevaux. On l'a bridé pour respecter le règlement en hypercar. Ici, à Spa, on atteint des pointes à plus de 300 km/h." 

Philippe Sinault, responsable de l'équipe Alpine Endurance team
Philippe Sinault, responsable de l'équipe Alpine Endurance team - DPPI

La plus grosse difficulté est d'adapter la voiture notamment en termes d'énergie pour respecter le cahier des charges : " Cela demande beaucoup d'attention et de contrôles pour bien positionner les curseurs et régler au mieux l'électronique " détaille Philippe Sinault. " On est encore en phase découverte. On a une voiture qui apparaît assez fiable et cela se passe plutôt bien pour le moment.

Alpine rejoint la catégorie reine des hypercars.
Alpine rejoint la catégorie reine des hypercars. - DPPI

En rejoignant les hypercars, Alpine vient défier Toyota, mais avec un budget quatre à cinq fois moins important et une seule voiture : " Les qualités de la voiture vont nous permettre clairement de jouer dans la même fenêtre que Toyota " affirme philippe Sinault. " Les essais ont montré qu'on rivalisait mais on se demande si Toyota n'en garde pas sous le pied, pour se dévoiler pendant la course. Pour nous, c'est clair, si on devait faire un choix entre la performance et la fiabilité, on n'hésitera pas, ce sera la fiabilité."

L'Alpine A480 vient défier Toyota dans le championnat mondial d'nedurance
L'Alpine A480 vient défier Toyota dans le championnat mondial d'nedurance - DPPI

Pour cette première course, Alpine affiche des ambitions mesurées : ne surtout pas abandonner.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess