Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports

Boxe - Maxime Beaussire : "J'ai de nouvelles armes à faire valoir"

vendredi 10 novembre 2017 à 14:39 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Maxime Beaussire affronte ce vendredi soir à Calais Joffrey Jacob pour le titre de champion de l'Union Européenne. Battu en avril dernier par Zakaria Attou le 15 avril dernier pour la première fois chez les pros, le boxeur normand compte bien ceindre ce soir cette ceinture européenne.

Maxime Beaussire (à droite) jeudi lors de la pesée affronte Joffrey Jacob pour le titre de l'Union Européenne
Maxime Beaussire (à droite) jeudi lors de la pesée affronte Joffrey Jacob pour le titre de l'Union Européenne © Maxppp - Johan BEN AZZOUZ

Caen, France

Vous allez tenter une seconde fois de décrocher le titre de l'Union Européenne?

Je vais affronter un jeune boxeur Joffrey Jacob. Le titre est vacant. Il a été abandonné par mon ex-adversaire, Zakaria Attou, qui est passé au niveau supérieur. On peut comparer le titre de l'Union européenne à la Ligue Europa. Lui est passé pour la Ligue des Champions du coup vu qu'il m'a battu même si c'était serré. Nous, on retente notre chance l'un contre l'autre pour un titre vacant de l'Union Européenne donc équivalent à la Ligue Europa, et si ça passe l'étape d'après ce sera la Ligue des Champions.

Il faudra éviter ses grands directs du bras avant, ses uppercuts parce que ça sera son arme de me tenir à distance et de ne pas me laisser approcher

Votre adversaire est plus grand que vous. Cela vous a-t-il incité à boxer différemment, de revoir votre approche?

Souvent je suis plus petit que mes adversaires donc c'est une tactique que l'on a mis en place avec Franck Nicotra qui m'a entraîné, mon frère et Florent Roulleau mon préparateur physique. Elle reste assez similaire à d'habitude. Il va falloir que j'avance intelligemment... plus intelligemment que d'habitude. Il faudra éviter ses grands directs du bras avant, ses uppercuts parce que ça sera son arme de me tenir à distance et de ne pas me laisser approcher . Généralement, je suis de même taille voire plus petit que mes adversaires. ce sera une physionomie assez similaire à celle qu'on avait pu voir contre Attou. Après, j'ai de nouvelles armes à faire valoir.

Je n'avais pas eu de défaites jusqu'ici. Il faut forcément s'en servir et se remettre en question

Vous disiez après votre défaite en avril dernier avoir modifier certaines petites choses?

Exactement et pas que des petites choses. J'ai même revu l'essentiel et la base surtout. Je ne vais pas en dire trop, je parlerai vendredi soir sur le ring surtout. Je n'avais pas eu de défaites jusqu'ici. Il faut forcément s'en servir et se remettre en question. Je savais avant Attou que je n'avais pas fait tout exactement comme il fallait mais sincèrement je pensais quand même que ça allait passer. Ça a été très très serré, il y a eu tout un tas de choses. On ne va pas revenir dessus mais je me suis vraiment servi de ça et maintenant résultats vendredi pour voir si ça paye.

Habituellement, quand je boxe au Zénith de Caen ou au CID de Deauville, on a entre 1500 et 3000 personnes derrière nous. Là, cela va être l'inverse. Il va forcément falloir être meilleur.

La hargne, la revanche, sont des moteurs?

Ce n'est pas vraiment une revanche parce que c'est un autre adversaire. Tout est différent. Ce qui me passionne aussi dans ce combat, c'est le fait d'être à l'extérieur parce que cela fait un petit moment que je n'étais pas sorti chez l'adversaire. C'est une grosse motivation. Habituellement, quand je boxe au Zénith de Caen ou au CID de Deauville, on a entre 1500 et 3000 personnes derrière nous. Là, cela va être l'inverse. Il va forcément falloir être meilleur ce jour-là, se transcender et être en fusion avec le petit public normand aussi qui va faire le déplacement. Il va y avoir au moins 70 à 80 Normands, en tout cas de mes supporters qui seront là. Je tiens à les remercier. Ça va être une chaude ambiance malgré tout.

Comment avez-vous choisi la Boxe ou comment la Boxe vous a choisi?

A la base j'ai fait cinq ans de cheval, du poney. Ensuite j'ai fait un peu de judo. Et puis un beau jour, on est allé avec mes parents voir un gala de boxe parce que mon père en avait fait un petit peu. On était tous les quatre avec mon frère qui a quatre ans de moins que moi et de ce jour-là c'est la boxe qui nous a choisi. On y est allé dès la semaine d'après en boxe éducative à St Lô avec Rémy Danican à l'époque. On est tombé dedans tout jeune. A la base, je voulais déjà en faire à huit ans ma mère ne voulait pas, avec les à-priori que les mamans peuvent avoir de la Boxe. Quatre ans plus tard, on y est donc allé et de ce jour-là on n'a vraiment plus lâché. C'est de là que tout est parti entre la Boxe et la famille Beaussire.

On fait toujours référence à la Boxe quasiment tous les jours : tant que la cloche n'a pas sonné, je suis K.O aujourd'hui, je vais jeter l'éponge...

Beaucoup de chansons ou de films s'inspirent de l'Univers de la Boxe. Quelle oeuvre traitant de la Boxe vous plaît le plus?

il y a forcément beaucoup de films. tout le monde connaît "Rocky", évidemment, même si ce n'est pas très réaliste en terme de scènes. L'Histoire est quand même belle et c'est Rocky, quoi. On ne peut pas passer à côté. Les films de Clint Eastwood, "Million Dollars Baby", etc... enfin il y en a beaucoup. Dans la musique, c'est pareil. Même dans la vie, on fait toujours référence à la Boxe quasiment tous les jours : tant que la cloche n'a pas sonné, je suis K.O aujourd'hui, je vais jeter l'éponge... On fait référence à la Boxe tous les jours et quand c'est bien pratiqué, que tout est fait dans les règles de l'art, c'est un art et c'est le Noble Art. On a tendance à l'oublier ou à ne pas le savoir aussi mais c'est le noble art.

Quand c'est bien pratiqué, que tout est fait dans les règles de l'art, c'est un art et c'est le Noble Art

Votre fierté est d'être Normand... et conquérant?

Oui, c'est une grosse fierté. en plus, je viens d'intégrer la Team Normande au niveau du sport qui a été créée par la région Normandie. je suis fier d'avoir intégré cette team-là et vraiment de continuer à représenter notre belle région. Je suis très très fier d'être un normand conquérant et j'ai bien l'intention de l'être vendredi soir, ça c'est sûr.

Je suis très très fier d'être un normand conquérant et j'ai bien l'intention de l'être vendredi soir, ça c'est sûr

Vous travaillez d'ailleurs vos rentrées sur le ring avec le casque Normand, le drapeau...

Cela va être d'autant plus de rigueur vendredi puisqu'on est en terrain opposé donc il va falloir faire voir qu'on est là et les drapeaux seront de sortie.