Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Boxe : Tony Yoka suspendu un an avec sursis pour infraction à la réglementation antidopage

mardi 6 mars 2018 à 19:45 Par Germain Arrigoni, France Bleu Paris et France Bleu

Le boxeur parisien Tony Yoka a été suspendu un an avec sursis par la Fédération Française de Boxe pour des manquements à la réglementation antidopage, a appris mardi l'AFP confirmant une information de L'Equipe.

Tony Yoka
Tony Yoka © AFP - CHRISTOPHE SIMON

Paris, France

Il a enfreint le règlement contre le dopage. Le boxeur français Tony Yoka a été suspendu un an avec sursis par la Fédération Française de Boxe,, a appris mardi l'AFP de son avocat, Me Arnaud Péricard, confirmant une information de L'Equipe.

Quatre contrôles inopinés manqués

Le champion olympique des poids lourds à Rio en 2016, passé professionnel depuis, a été sanctionné après avoir manqué quatre contrôles inopinés entre juillet 2016 et juillet 2017, dont l'un a toutefois été "supprimé" par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), a précisé Me Péricard.

Selon son avocat cité par L'Equipe, Arnaud Péricard, le boxeur a été distrait : "Tony a pêché par manque de rigueur, il assume et depuis il s'est beaucoup mieux organisé. C'est un problème de forme et de procédure plus que de fond. A aucun moment, Tony Yoka n'a tenté de dissimuler une quelconque situation de dopage, c'est d'ailleurs ce qu'a reconnu et notifié la commission antidopage de la Fédération."

Le champion olympique veut devenir champion du monde. Après trois succès l'an passé, 2018 doit lui permettre d'accélérer : cinq ou six combats sont prévus, dont plusieurs aux Etats-Unis lors de soirées où il ne serait pas la vedette.