Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canoë : le champion olympique Denis Gargaud revient à Pau pour préparer les prochains Jeux

-
Par , France Bleu Béarn

Afin de préparer la qualification aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été prochain, le Marseillais Denis Gargaud-Chanut a fait le choix de revenir à Pau s'entraîner au stade d'eaux-vives. Un choix raisonné dont il explique les raisons.

Denis Gargaud lors des championnats du monde de canoë-kayak disputés au stade d'eaux-vives de Pau en 2017.
Denis Gargaud lors des championnats du monde de canoë-kayak disputés au stade d'eaux-vives de Pau en 2017. © AFP - Julien Crosnier

Il n'y a plus de temps à perdre. La place dans le canoë français pour les JO de Tokyo l'été prochain se décidera à Londres, lors des championnats d'Europe en mai (du 15 au 17). Pour mettre toutes les chances de son côté, le champion olympique en titre a décidé de revenir à Pau – où il s'entraînait déjà entre 2004 et 2006 puis entre 2008 et 2012. Il reste licencié au Marseille Mazargues Canoë Kayak, mais "à Marseille le maire ne finance rien", regrette Denis Gargaud qui a donc fait le choix de revenir en Béarn.

Denis Gargaud explique son choix

Le Béarn plutôt que la Seine-et-Marne

Denis Gargaud-Chanut est de retour à Pau depuis fin 2019 avec un objectif clair en ligne de mire : décrocher sa place pour les Jeux Olympiques de Tokyo. "Je n'avais plus le temps d'attendre", confie le champion, qui regrette le manque d'installations de la cité phocéenne pour s'entraîner. "C'est le bon compromis de venir à Pau", détaille Denis Gargaud qui avait le choix entre le Béarn, et s'installer en région parisienne pour découvrir le bassin des JO de 2024 sorti de terre à Vaires-sur-Marne, en Seine-et-Marne. 

À Pau, le céiste va retrouver son entraîneur, le Bordelais Benoît Peschier, et s'entraînera avec le kayakiste bigourdan Boris Neveu. "Le bassin de Pau est très spécifique", reconnaît Denis Gargaud qui apprécie le travail effectué au stade d'eaux-vives pour réduire le débit du courant, et la pose d'obstacles identiques à ceux des bassins olympiques afin de "standardiser" le lieu.

La qualif' pour les Jeux, plus dure que les Jeux pour Denis Gargaud !

La place pour les Jeux de Tokyo se jouera entre trois hommes : Denis Gargaud-Chanut, champion olympique en titre, Cédric Joly, champion du monde en titre, et Martin Thomas, vice-champion d'Europe en titre qui, lui aussi, s'entraîne à Pau. Le couperet tombera à Londres, dans trois mois à peine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu