Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Tous les sports DOSSIER : CENTENAIRE DE L'ARMISTICE DE 1918 : LA GRANDE GUERRE DANS L'OUEST

Centenaire de la Première Guerre mondiale : une course-relais de sapeurs-pompiers français et allemands

lundi 5 novembre 2018 à 21:54 Par Wyloen Munhoz-Boillot, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

Du 5 au 8 novembre 2018, des sapeurs-pompiers du Bas-Rhin, de Dresde et de Stuttgart vont relier Strasbourg à Paris dans le cadre d'une course-relais en mémoire des soldats ayant combattu pendant la guerre 1914-1918.

Du 5 au 8 novembre 2018, des sapeurs-pompiers français et allemands vont relier Strasbourg à Paris en course-relais en mémoire aux soldats de la Grande guerre.
Du 5 au 8 novembre 2018, des sapeurs-pompiers français et allemands vont relier Strasbourg à Paris en course-relais en mémoire aux soldats de la Grande guerre. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

Strasbourg, France

C'est une première. Du 5 au 8 novembre 2018, des sapeurs-pompiers du Bas-Rhin et leurs collègues allemands de Dresde et de Stuttgart vont relier Strasbourg à Paris dans le cadre d'une course-relais en mémoire de tous les soldats tombés pendant la Grande guerre.  

Un parcours à travers des lieux emblématiques de la Grande guerre 

599 km en 3 jours. 72 relais avec à chaque fois un binôme composé d'un pompier bas-rhinois et d'un pompier allemand. "Un symbole fort", estime le Commandant Boulanger. Un parcours ponctué de cérémonies commémoratives dans des lieux emblématiques de la Grande guerre. Les coureurs - dix Français et neuf Allemands - vont faire étape à Gravelotte, Verdun, Reims, Château-Thierry, Meaux et Paris.

L'amitié franco-allemande est une très belle chose

Pour Alexander, sapeur-pompier à la caserne de Rastatt (Bade-Wurttemberg), c'était important de participer à cette course : "J'ai pris une semaine de vacances pour y participer. Le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale n'est pas vraiment célébré en Allemagne. Mais l'amitié franco-allemande est une très belle chose. Et cette course, c'est aussi en mémoire des jeunes soldats morts pendant la guerre."

On est tous concernés

Parmi les coureurs, une seule femme : Julie, pompier volontaire dans le Bas-Rhin. "Ça montre qu'on est tous concernés. Physiquement, ça va peut-être être dur au bout de 2-3 jours. Mais comme on coure tous ensemble, on va être porté par le cortège", assure la jeune femme. 

La course-relais a débuté ce lundi après-midi avec une cérémonie à l'Orangerie à Strasbourg. L'arrivée à Paris est prévue pour le jeudi 8 novembre au matin. Dans l'après-midi, une cérémonie sera organisée sur la tombe du soldat inconnue, sous l'Arc de Triomphe. Et le lendemain, les pompiers français et allemands seront reçus au ministère de l'intérieur.